Etats-Unis Espace n°465

, Partager

1. POLITIQUE SPATIALE

Obama a maintenant toutes les cartes en main pour l’avenir de l’exploration spatiale

La commission nommée par le président Obama pour faire un état des lieux de la conquête spatiale américaine a rendu son rapport final jeudi 22 octobre lors d’une conférence de presse donnée par le dirigeant de la commission et ancien directeur de Lockheed Martin, Norman Augustine, et un membre de l’équipe, Edward Crawley, professeur au Massachusetts Institute of Technology.

Le rapport met en avant l’impossibilité de tenir les objectifs fixés par le président Bush en 2004, et qui prévoyaient un retour sur la Lune en 2020. Il manquerait en effet 3 milliards de dollars au budget annuel de la NASA, et les nouveaux engins spatiaux en cours de développement (lanceur léger Ares I, lanceur lourd Ares V, capsule Orion) accusent déjà de sérieux retards.

Parmi les différentes options proposées par Augustine et son équipe, la plus pertinente serait, selon eux, un "chemin flexible" qui comprendrait différents objectifs échelonnés dans le temps (visite d’un astéroïde, survol de Mars, atterrissage sur une des lunes de Mars) ayant pour but ultime l’exploration humaine de la planète rouge. Ce scénario entrainerait l’abandon du développement du lanceur léger Ares I pour se concentrer sur le lanceur lourd Ares V. L’accès à l’orbite terrestre basse, et donc à la station spatiale internationale, serait alors confié à des entreprises comme SpaceX ou Orbital Sciences, sous la tutelle financière et le contrôle de la NASA.

Les regards se tournent maintenant vers le président Obama, qui va devoir choisir l’avenir de l’exploration spatiale parmi les différentes options.
Aucune date n’a été donnée pour la décision finale.

Sources :
Space News, 26/10/2009, p. 5
Space.com, 22/10/2009, "White House Panel Backs Commercial Alternatives to NASA’s New Rocket"
SpaceToday.com, 22/10/2009, “Augustine committee report released”

Pour en savoir plus sur la commission de revue des vols habités américains :
http://hsf.nasa.gov

2. SCIENCES

La NASA va effectuer des tests de radiations sur des singes

Afin de se faire une idée de ce que pourrait avoir sur l’homme un trajet de longue durée dans l’espace, la NASA s’apprête à irradier des singes saïmiri.
Alors que la plupart des expériences de la sorte est effectuée avec des doses fortes sur de courtes périodes, cette expérience sera l’occasion d’étudier les conséquences d’une exposition prolongée à de faibles doses de radiations. Sans l’effet protecteur du champ magnétique terrestre, les rayonnements radioactifs représentent le principal danger pour la santé des voyageurs spatiaux.

Des tests semblables ont déjà été mis en œuvre sur des souris et des rats, mais ils ne permettent que de se faire une idée grossière des effets possibles de telles radiations sur l’homme. Selon la biophysicienne Eleanor Blakely, "il est évident que plus on se rapproche de l’homme, mieux c’est".
La vingtaine de singes pris pour cobayes ne seront cependant pas tués, et resteront en observation à l’hôpital vétérinaire jusqu’à la fin de leur vie.

Ce n’est pas la première fois que nos cousins primates jouent les éclaireurs. Deux d’entre eux, Ham et Enos, avaient ainsi voyagé à bord d’une capsule Mercury, avant le premier américain dans l’espace.

Alors qu’un voyage vers Mars n’a pas encore été clairement annoncé, les études se multiplient pour préparer le terrain à une telle aventure. L’autre conséquence d’un éventuel voyage spatial de longue durée, à savoir les conséquences psychologiques du confinement, va bientôt être expérimentée en Russie par les candidats au programme "Mars 500", actuellement en cours de sélection.

Sources :
Discovery News, 29/10/2009, "NASA to Start Irradiating Monkeys"
DailyTech, 24/06/2009, "Report : NASA Researchers to Conduct Radiation Testing on Monkeys"

3. INDUSTRIE

Les lauréats du prix "Lunar Lander Challenge" sont annoncés

La NASA a confirmé lundi 2 octobre qu’elle allait récompenser à hauteur de 1,65 millions de dollars les deux entreprises qui sont venues à bout du "Lunar Lander Challenge", dont le but était de fabriquer un module d’atterrissage lunaire automatique. Ce prix est sponsorisé par l’entreprise Northrop Grumman, qui avait à l’époque construit l’engin lunaire des missions Apollo.

La première phase avait été remportée par Armadillo Aerospace l’année dernière, pour avoir réussi à faire voler le module sur une distance de 50 mètres et pendant plus de 90 secondes. Masten Space Systems a pris la deuxième place cette année, il a finalement remportée la deuxième phase du challenge devançant ainsi Armadillo. L’objectif était cette fois de réaliser l’aller-retour entre deux cibles à 50 mètres d’écart, en deux vols d’au moins 180 secondes chacun, et avec comme seule maintenance un remplissage des réservoirs entre les deux vols.

Cette épreuve correspond aux capacités que devrait avoir un module lunaire pour rejoindre, à partir de la surface de la Lune, une position d’orbite autour de cet astre.

Masten remporte ainsi 1 million de dollars associé à la première place de la seconde phase, et Armadillo repart avec la moitié de cette somme. La précision de position lors de l’atterrissage des modules a permis de départager les deux équipes.

Sources :
SpaceToday.net, 3/11/2009, “Winners announced in Lunar Lander Challenge”
OnOrbit.com, 2/11/2009, “Lunar Lander Competition Awards $2 Million in Prizes”
NASA, 2/11/2009, "NASA and X Prize Announce Winners of Lunar Lander Challenge"

4. TOURISME SPATIAL

Virgin Galactic tient la vedette

La première entreprise privée à avoir envoyé des hommes dans l’espace occupe l’actualité du tourisme spatial.

Il y a deux semaines, Sierra Nevada Corporation a annoncé que l’avion WhiteKnightTwo de Virgin Galactic pourrait permettre de faire décoller un prototype de son vaisseau spatial "Dream Chaser" actuellement en cours de développement. A terme, ce dernier est destiné à conduire des hommes et du fret vers l’ISS à l’aide du lanceur Atlas V.

L’entreprise espagnole Galactic Suite Ltd a aussi fait part de son intention de mettre à contribution les appareils de l’entreprise américaine pour permettre aux touristes de rejoindre le module habitable qu’elle compte mettre en orbite en 2012. Le prix d’un séjour de trois nuits serait alors de
3 millions d’euros, entraînement compris.

Enfin, Virgin Galactic a déclaré qu’un lanceur léger était à l’étude pour l’envoi en orbite basse de satellites commerciaux. La date du premier lancement est annoncée pour 2013-2014.

Sources :
Flightglobal, 20/10/2009, “WhiteKnightTwo could air drop Dream Chaser prototype"
Reuters, 2/11/2009, “Space hotel on track to open in 2012”
New Scientist, 14/10/2009, "Virgin Galactic adds satellite launches to space tourism"

5. EXPLORATION

Lancement réussi d’Ares I-X en atmosphère pesante

Après de nombreux retards et complications, le premier prototype du futur lanceur léger américain a décollé du centre spatial Kennedy mercredi 28 octobre. Le lancement d’Ares I-X, qui a dû être reporté d’un jour pour cause de mauvais temps, était destiné à tester le booster de quatre étages qui serait utilisé par Ares I pour la première phase de vol.

Bien que les responsables de la NASA aient présenté ce vol test comme un succès, de petits incidents techniques ont pu être observés. Le premier, observable sur la vidéo du vol, est la trajectoire anormale de l’étage haut de la fusée, contenant une reproduction factice de la future capsule Orion.
Le second problème est l’endommagement du booster lors de son amerrissage, qui pourrait être causé par un mauvais déploiement des parachutes.

Ce premier test intervient juste après la remise en question du lanceur léger Ares I par la commission nommée par la Maison Blanche pour faire un état des lieux des programmes d’exploration spatiale américains. Sa complexité et sa capacité ne seraient pas adaptées aux objectifs qui lui sont destinés, et le président Obama pourrait décider, comme le préconise la commission, de confier l’accès à l’orbite terrestre basse et à la station spatiale internationale au secteur privé.

Sources :
SpaceFlightNow.net, 28/10/2009, "Ares 1-X rocket launches on one-of-a-kind test flights"
NasaWatch.com, 29/10/2009, “Ares 1-X Staging Issue”
NasaWatch.com, 29/10/2009, “Ares 1-X First Stage Damaged”

6. EN BREF

Une association appelée "Astronaut Scholarship Foundation" vend aux enchères toute une série d’objets emblématiques de la conquête spatiale et des moments privilégiés avec des astronautes qui ont marqué l’histoire. Les bénéfices de cette vente qui se terminera le 7 novembre seront redistribués à des étudiants suivant une formation scientifique et technologique.

Le satellite Swift lancé par la NASA en 2004 a observé en avril dernier un flash de rayons gamma provenant d’une explosion extraordinairement violente. Nous avons eu récemment la confirmation que cet évènement serait en fait le plus ancien jamais observé. Il aurait eu lieu il y a 13.1 milliards d’années environ, soit 630 millions d’années après le big-bang.

7. MISE À JOUR

Présence à bord de l’ISS en ce moment

Frank De Winne (Commandant, Belgique), Nicole Stott (Ingénieur de vol, Etats-Unis), Roman Romanenko (Ingénieur de vol, Russie), Robert Thirsk (Ingénieur de vol, Canada), Jeff Williams (Ingénieur de vol, Etats-Unis), Maxim Suraev (Ingénieur de vol, Russie)

Lancements effectués depuis début octobre

01/10/2009 : Lanceur européen Ariane 5 avec les satellites de communication Amazonas 2 & COMSATBw 1 – Centre Spatial Guyanais – France – SUCCES

08/10/2009 : Lanceur américain Delta II avec le satellite d’observation WorldView 2 – Vandenberg Air Force Base – Californie – SUCCES

14-15/10/2009 : Lanceur russe Soyouz avec le 35ème cargo de ravitaillement Progress pour l’ISS – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan – SUCCES

18/10/2009 : Lanceur américain Atlas V avec le satellite d’observation météorologique DMSP F18 pour l’armée américaine – Vandenberg Air Force Base – Californie – SUCCES

28/10/2009 : Vol de test pour le lanceur américain Ares 1-X, destiné à remplacer la navette – Centre Spatial Kennedy – Floride – SUCCES

29/10/2009 : Lanceur européen Ariane 5 avec les satellites de télécommunication NSS 12 et Thor 6 – Centre Spatial Guyanais – France - SUCCES

01-02/11/2009 : Lanceur russe Rockot avec le satellite d’observation SMOS et le microsatellite Proba 2 - Cosmodrome de Plesetsk – Russie - SUCCES

Lancements prévus jusqu’à fin novembre

10/11/2009 : Lanceur russe Soyouz avec le module d’arrimage MRM 2 pour l’ISS – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan

14/11/2009 : Lanceur américain Atlas V avec le satellite de communication Intelsat 14 – Cap Canaveral – Floride

15/11/2009 : Lanceur russe Proton avec le satellite de communication W7 – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan

16/11/2009 : Navette américaine Atlantis pour la mission STS-129 vers l’ISS – Centre Spatial Kennedy – Floride

18-19/11/2009 : Lanceur américain Delta IV avec le satellite de communication WGS 3 – Cap Canaveral – Floride

27-28/11/2009 : Lanceur japonais H-2A avec le satellite d’observation IGS – Centre Spatial de Tanegashima – Japon

29/11/2009 : Lanceur américain Falcon 9 pour tester le module Dragon développé par SpaceX pour ravitailler l’ISS – Cap Canaveral – Floride

29/11/2009 : Lanceur ukrainien Zenit 3SLB avec le satellite de communication Intelsat 15 – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan

[Spaceflightnow.com, 30/10/2009]

[D’après Aerospace America, AFP, AIA, Analytical Graphics, AP, Associated Press, Astroexpo.com, Aviation Week & Space Technology, Bloomsberg, Boeing, boursorama.com, Caltechn, DARPA, Defense News, Denver Post, Developmentgateway.org, DigitalGlobe, FAA, Floridatoday, Forecast International, Houston Chronicle, Institute for Astronomy, Internetweek.com, ILS, ITAR TASS, Jonathan’s Space Report, Lockheed Martin, NASA, New York Times, The Observer, Orbital Science Corporation, PanAmSat, Pentagon, Planetary Society, Reuters, Russian Space Agency, Satnews.com, Space.com, Spacedaily.com, Spaceflightnow.com, Spacetoday.net, Space News, Thuraya Satellite Communication, University of Arizona, UPI, USA Today, USAF, Washington Post]


Etats-Unis Espace est une synthèse de presse hebdomadaire de l’actualité spatiale américaine. Elle est préparée par le bureau du CNES à Washington et réalisée par David Regad, Sarah Guillou et Emmanuel de Lipkowski de la Mission Scientifique de l’Ambassade de France.

Etats-Unis Espace est disponible sur Internet à l’adresse
http://www.france-science.org/-Etats-Unis-Espace

Le numéro de la semaine vous y attend, ainsi qu’un formulaire d’inscription et de désinscription automatique. Enfin, vous pouvez y consulter les archives grâce à un moteur de recherche par mot-clé.

Copyright :
Cette publication relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. La reproduction en tout ou partie des éléments et informations contenus dans cette lettre n’est possible qu’après autorisation expresse (faire parvenir les demandes à l’adresse : usa-espace@ambafrance-us.org) et indication claire et lisible de la source sous la forme suivante : Ce document provient du bureau du CNES de l’Ambassade de France aux Etats-Unis.


List-usa-espace mailing list
http://lists.ambafrance-us.org/mailman/listinfo/list-usa-espace


List-usa-espace mailing list
List-usa-espace@ambafrance-us.org
http://lists.ambafrance-us.org/mailman/listinfo/list-usa-espace