Etats-Unis Espace n°467

, Partager

1. POLITIQUE SPATIALE

Un nouveau rapport renverse la vapeur

Alors que, suite au rapport de la commission de réévaluation des vols habités paru en octobre dernier, les rumeurs semblaient admettre l’arrêt du développement du lanceur Ares 1 par la NASA, un panel d’expert recommande le contraire. Ce groupe indépendant nommé Aerospace Safety Advisory Panel (ASAP) est chargé de fournir à la NASA et au Congrès américain un rapport annuel sur la sécurité des vols spatiaux.

La dernière édition en date, parue le 15 janvier, soutient la poursuite du développement d’Ares 1, lanceur léger destiné à envoyer la capsule Orion en orbite basse ou plus loin. Selon ces experts, aucun véhicule opéré par des entreprises privées (comme ULA, Orbital ou SpaceX) ne peut atteindre un niveau de sécurité tel que le véhicule développé par la NASA.

Le rapport recommande en outre de ne pas étendre la durée de vie de la navette comme le préconise le Sénateur d’Alabama, le républicain Richard Shelby.

La "fédération du vol spatial commercial" (Commercial Spaceflight
Federation) a rapidement répondu à la commission ASAP par communiqué de presse que les standards pour le vols habités n’avaient pas encore été définis par la NASA, que les véhicules commerciaux allaient accumuler de nombreux vols avant d’emporter des passagers, et que les véhicules commerciaux, qui se cantonneront dans un premier temps à l’orbite basse, n’auront pas le même objectif qu’Ares 1.

Alors que la décision du Président Obama sur l’avenir de l’exploration spatiale se fait toujours attendre, les esprits s’échauffent et les rumeurs vont bon train. Aux dernières nouvelles, la Maison Blanche favoriserait l’offre privée au détriment d’Ares 1, et préférerait des destinations plus accessibles – survol de la Lune ou de Mars sans se poser, atterrissage sur un astéroïde, orbite autour d’un point de Lagrange – à l’atterrissage d’hommes sur la Lune ou sur Mars.

Sources :
- SpaceToday.net, 19/01/2010, "NASA safety panel endorses Ares 1"
- SpacePolicyOnline.com, 17/01/2010, "NASA Safety Panel Lays Out Concerns About Human Spaceflight Program"
- SpaceRef.com, 21/01/2010, "Commercial Spaceflight Federation Responds to the Aerospace Safety Advisory Panel’s 2009 Annual Report"

2. SCIENCES

Kepler commence sa récolte d’exoplanètes

Le satellite Kepler avait été lancé en Mars dernier par la NASA avec comme but ultime de débusquer des planètes semblables à la Terre. Même si nous n’en sommes pas encore là, les résultats sont promettant : les six premières semaines d’observation ont révélé cinq exoplanètes jusqu’alors inconnues.

Ces cinq nouvelles planètes sont toutes plus grosses que la Terre, plus chaudes, et ont une orbite beaucoup plus resserrée autour de leur étoile.
Elles présentent en plus d’étranges singularités : l’une d’entre elles est moins dense que du polystyrène, et deux autres sont plus chaudes que l’étoile autour desquelles elles gravitent.

Pour accomplir sa mission, Kepler scrute en permanence pas moins de 150 000 étoiles, en mesurant la baisse d’intensité lumineuse provoquée par le passage des planètes devant leur étoile. Après analyse des données, les scientifiques peuvent estimer la densité et la température de celles-ci.

Kepler est le meilleur atout des Américains pour parvenir à détecter la première planète semblable à la Terre, contenant de l’eau liquide, et pouvant accueillir la vie telle qu’on la connaît. Le temps est compté car les Européens équipés de leur satellite COROT lancé en 2006 sont très forts pour la course aux exoplanètes.

Sources :
- SpaceToday.net, 05/01/2010, "Kepler discovers its first five exoplanets"
- The Washington Post, 05/01/2010, "Kepler telescope discovers five new planets, all bigger than Earth"

3. INDUSTRIE

Le développement des systèmes orbitaux commerciaux progresse

Pendant que le sort de la NASA en entre les mains de la Maison Blanche qui doit proposer sa vision de l’exploration spatiale, le secteur privé continue ses efforts pour s’approprier ce domaine. Dans le cadre du programme COTS (Commercial Orbital Transportation Service) de la NASA, la compagnie SpaceX s’est vu attribuer une somme de 5 millions de dollars suite à la réalisation de la seizième étape du programme, qui en comporte en tout vingt-deux.

En décembre dernier, SpaceX a en effet effectué avec succès l’allumage du moteur de la capsule cargo Dragon, qui devrait s’arrimer à la Station Spatiale Internationale (ISS) pour la première fois dans le courant de l’année prochaine. L’entreprise a aussi finalisé début janvier les tests du deuxième et dernier étage du lanceur associé Falcon 9. Un premier vol de démonstration devrait donc être envisageable entre fin février et avril.

Le principal concurrent de SpaceX, Orbital, suit l’agenda de la firme californienne avec quelques mois de retards. La treizième et dernière étape en date, franchie en septembre dernier, représentait 10 millions de dollars pour une évaluation de la sécurité du lanceur Taurus 2 et de la capsule Cygnus.

Sources :
- PopularMechanics.com, 06/01/2010, "Private Space on Pace to Run NASA’s Space Supply"
- Space News, 25/01/2010, "SpaceX Earns $5 Million by Completing COTS Cargo-loading Demo"
- SatelliteToday.com, 4/12/2009, "SpaceX Completes Falcon 9 Upper Stage Static Test Firing"

4. TOURISME SPATIAL

La Floride a son port pour le tourisme spatial

L’aéroport de Jacksonville en Floride, jusqu’alors utilisé pour le transport de fret et l’aviation générale, a été promu port spatial. Il ne pourra cependant être utilisé que pour les véhicules à décollage horizontal, alors que la quasi-totalité des engins actuels décollent verticalement, à l’image des fusées classique ou de la navette spatiale bientôt retraitée.

Cependant, les projets de diverses entreprises pionnières dans le tourisme spatial sont en train de changer la donne : la plus avancée est Virgin Galactic avec son WhiteKnightTwo dévoilé le mois dernier, qui quittera le sol à la manière d’un avion en emportant le SpaceShipTwo à 100 kilomètres d’altitude.

Bien que Virgin Galactic ait déjà réservé un "spatioport" commercial californien pour ses premiers vols et qu’elle utilisera ensuite celui qu’elle est en train d’aménager au Nouveau Mexique, les responsables de l’aviation en Floride on indiqué être en négociation avec plusieurs utilisateurs potentiels, dont ils n’ont pas voulu dévoiler l’identité.

Alors qu’aucune entreprise privée n’a encore envoyé des touristes dans l’espace, les Etats-Unis comptent déjà huit spatioports, les différents états ne voulant pas courir le risque d’être laissés de côté lorsque le tourisme spatial prendra son envol.

Sources :
- NewsSpaceJournal.com, 12/01/2010, "Florida airport gets commercial spaceport license"
- Reuters.com, 11/01/2010, “The sky’s no longer the limit for Cecil Field airport in Jacksonville, Florida”

5. EXPLORATION

Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) sort du comma

Le satellite Mars Reconnaissance Orbiter lancé en 2006 par la NASA et ayant depuis fourni les meilleures images jamais obtenues de la surface martienne – mis à part celles prises depuis la surface, naturellement – s’était mis en veille en août dernier après avoir activé l’ordinateur de secours.

Les instruments électroniques à bord du satellite avaient déjà effectué quelques redémarrages d’urgence au cours des mois précédents, à cause semble-t-il de perturbations électromagnétiques. Les ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL) redoutaient alors une panne irrémédiable, mais le satellite a finalement retrouvé son fonctionnement normal en décembre dernier, après quelques étapes de précaution.

MRO est à présent pleinement fonctionnel, relayant les informations des rovers martiens Spirit et Opportunity et fournissant des images du printemps martien. L’une d’entre elles semblait faire apparaître des arbres longitudinaux de couleurs foncée. Ceux-ci n’étaient finalement que des raies de sable noir basaltique auréolés de poussières soulevées par des glissements de terrain, conséquence du dégel des glaces carboniques à la surface de la planète rouge. La découverte d’une trace de vie sur Mars n’est donc pas encore d’actualité.

Sources :
- Space.com, 23/12/2009, "Powerful Mars Orbiter Makes a Comeback"
- NYDailyNews.com, 13/01/2010, “NASA probe returns photos of ’trees’ on Mars – actually sand debris and erupting dust clouds”

6. EN BREF

Une équipe du MIT (Massachusetts Institute of Technology) a trouvé une explication plausible à la couleur plus terne de certains astéroïdes. Leur passage à proximité de la Terre (à moins d’un quart de la distance
Terre-Lune) provoquerait des secousses dues à la gravité de cette dernière. La poussière ainsi soulevée recouvrirait la couche en surface habituellement rougie par les vents solaires.

Une mise à jour du système informatique de la Station Spatiale Internationale (ISS) permet dorénavant aux astronautes d’avoir un accès personnel à internet. A cette occasion, un des membres de l’expédition, T.J. Creamer, a envoyé le premier message sur la plateforme de "microblogging" Twitter venu de l’espace. Les astronautes devaient jusqu’à présent envoyer par e-mail leurs messages qui étaient ensuite relayés par les équipes au sol.

7. MISE À JOUR

Présence à bord de l’ISS en ce moment :

Jeff Williams (Commandant, Etats-Unis), Maxim Suraev (Ingénieur de vol, Russie), Oleg Kotov (Ingénieur de vol, Russie), T.J. Creamer (Ingénieur de vol, Etats-Unis), Soichi Noguchi (Ingénieur de vol, Japon)

Lancements effectués depuis début décembre :

06/12/2009 : Lanceur américain Delta IV avec le satellite de communication WGS 3 – Cap Canaveral – Floride – SUCCES

09/12/2009 : Lanceur chinois Long March 2D avec le satellite Yaogan 7 présenté comme scientifique mais soupçonné d’être un espion pour l’armée – Jiuquan – Chine – SUCCES

14/12/2009 : lanceur russe Proton avec trois satellites de la constellation Glonass – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan – SUCCES

14/12/2009 : lanceur américain Delta 2 avec le satellite d’observation WISE
– Vandenberg Air Force Base – Californie – SUCCES

18/12/2009 : lanceur européen Ariane 5 avec le satellite militaire Helios 2B – Centre Spatial Guyanais – France – SUCCES

20/12/2009 : lanceur russe Soyouz avec la capsule habitée emportant le membre de la prochaine expédition de la Station Spatiale Internationale – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan – SUCCES

28/12/2009 : lanceur russe Proton le satellite de communication DirectTV 12 – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan – SUCCES

16/01/2010 : Lanceur chinois Long March 3C avec le troisième satellite de navigation Beidou – Xichang – Chine – SUCCES

Lancements prévus jusqu’à fin février :

27/01/2010 : lanceur russe Proton avec le satellite de communications militaire Raduga – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan

02/02/2010 : lanceur russe Soyouz avec le 36e cargo de ravitaillement Progress à destination de la Station Spatiale Internationale (ISS) – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan

07/02/2010 : Navette américaine Endeavour pour la mission STS-130 vers l’ISS – Centre Spatial Kennedy – Floride

09/02/2010 : Lanceur américain Atlas V avec le satellite d’observation du soleil SDO (Solar Dynamics Observatory) – Cap Canaveral – Floride

11/02/2010 : Lanceur russe Proton avec le satellite de communication Intelsat 16 – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan

Février 2010 : Lanceur russe Rockot avec deux satellites la constellation de communication Gonets – Cosmodrome de Plesetsk – Russie

Février 2010 : Lanceur russe Proton avec trois satellites la constellation de navigation Glonass – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan

25/02/2010 : Lanceur ukrainien Dnepr avec le satellite d’observation européen CryoSat 2 – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan

[Spaceflightnow.com 25/01/2010]

[D’après Aerospace America, AFP, AIA, Analytical Graphics, AP, Associated Press, Astroexpo.com, Aviation Week & Space Technology, Bloomsberg, Boeing, boursorama.com, Caltechn, DARPA, Defense News, Denver Post, Developmentgateway.org, DigitalGlobe, FAA, Floridatoday, Forecast International, Houston Chronicle, Institute for Astronomy, Internetweek.com, ILS, ITAR TASS, Jonathan’s Space Report, Lockheed Martin, NASA, New York Times, The Observer, Orbital Science Corporation, PanAmSat, Pentagon, Planetary Society, Reuters, Russian Space Agency, Satnews.com, Space.com, Spacedaily.com, Spaceflightnow.com, Spacetoday.net, Space News, Thuraya Satellite Communication, University of Arizona, UPI, USA Today, USAF, Washington Post]


Etats-Unis Espace est une synthèse de presse hebdomadaire de l’actualité spatiale américaine. Elle est préparée par le bureau du CNES à Washington et réalisée par David Regad, Sarah Guillou et Emmanuel de Lipkowski de la Mission Scientifique de l’Ambassade de France.

Etats-Unis Espace est disponible sur Internet à l’adresse
http://www.france-science.org/-Etats-Unis-Espace

Le numéro du mois vous y attend, ainsi qu’un formulaire d’inscription et de désinscription automatique. Enfin, vous pouvez y consulter les archives grâce à un moteur de recherche par mot-clé.

Copyright :
Cette publication relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. La reproduction en tout ou partie des éléments et informations contenus dans cette lettre n’est possible qu’après autorisation expresse (faire parvenir les demandes à l’adresse : usa-espace@ambafrance-us.org) et indication claire et lisible de la source sous la forme suivante : Ce document provient du bureau du CNES de l’Ambassade de France aux Etats-Unis.


List-usa-espace mailing list
List-usa-espace@ambafrance-us.org
http://lists.ambafrance-us.org/mailman/listinfo/list-usa-espace