Fabriquer des armes pour se nourrir n’est plus l’apanage des hommes

, Partager

Des chimpanzés fabriquant des lances et des objets capables de tuer de petits mammifères ont été observés dans la savane de l’ouest africain. Cette découverte faite par Jill Pruetz anthropologiste à l’Université de l’état d’Iowa constitue une grande première.

Depuis plusieurs décennies, les scientifiques avaient reporté l’utilisation d’ustensiles simples pour extraire la nourriture mais jamais pour tuer un animal. Dans un article à paraître prochainement dans le journal Current Biology, Pruetz reporte 22 cas de chimpanzés fabriquant des armes pour chasser des petits animaux dans des cavités d’arbres creux.
Pour leurs observations, Pruentz et son équipe ont passé 4 années à habituer les chimpanzés de leur présence sur plus de 63 kilomètres carrés, au niveau du site d’étude Fongoli au Sénégal. Cet habitat est caractérisé par une savane clairsemée de d’arbres, soit un environnement comparable à celui dans lequel nos ancêtres ont évolué et élaboré leur technique de chasse.

Ce travail financé par la National Geographic Society et l’université de l’état d’Iowa a consisté en de nombreuses heures de présence avec les singes avant de rendre leur présence bénigne aux yeux des singes. Cette nouvelle méthode d’acclimatation est beaucoup plus longue mais nettement plus sûre que les précédentes qui habituaient les singes avec des bananes. Dans ce cas, il y avait des possibilités de transmission de maladies et dans certains cas d’attaques des singes.

Bien que la chasse soit préférentiellement une activité opérée par les chimpanzés adultes mâles, seul un des 11 adultes mâles a été observé chassant avec des outils. Cette pratique a été observé avec des adultes (1 mâle et 1 femelle), des adolescents (2 mâles et 3 femelles), des juvéniles (2 mâles et 1 femelle) et un enfant mâle.

Dans la littérature, il y a de nombreux exemples de chasse par des chimpanzés mâles. L’implication des femelles est d’ordinaire relativement faible et pourtant les adolescentes femelles sont celles qui utilisent principalement les armes.
Selon Pruentz, ce rythme d’adoption des innovations est classique chez les chimpanzés. En général, les plus jeunes générations s’adaptent rapidement et les adultes, et en particulier les vieux mâles adoptent les outils plus tard.

Cette découverte intéressante rappelle la puissance du cerveau simiesque et représente un nouvel horizon pour la technologie animale.

Source :


- http://news.nationalgeographic.com/news/2007/02/070222-chimps-spears.html
- http://www.sciencedaily.com/releases/2007/02/070222155719.htm
- http://www.sfgate.com/cgi-bin/article.cgi?file=/c/a/2007/02/23/MNGCVO9OPJ1.DTL

Rédacteur :

Brice Obadia deputy-sdv.mst@ambafrance-us.org - Hedi Haddada attache-sdv.mst@ambafrance-us.org - Sophia Gray assistant-sdv.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….