Fête de la science franco-américaine 2018 : Mise en avant de la nanophysique, émergence des virus et changement climatique

, Read this page in English , Partager

La Mission pour la Science et de la Technologie (section de Chicago) organise chaque année la Fête de la Science Franco-Américaine (http://sciencefest.france-science.org), dans le cadre des Semaines françaises de l’Innovation organisée par le Consulat général de France, la Chambre de Commerce Franco-américaine à Chicago et Business France.
Le festival propose des conférences grand public et des activités pratiques pour les étudiants et leurs professeurs, pour favoriser les échanges scientifiques entre la France et les USA.
Deux conférences de haut niveau impliquant des scientifiques exerçant en France sont programmées les 7 et 10 mai 2018. L’objectif est d’offrir au public la possibilité de discuter de sujets scientifiques d’importance sociétale.

Changement climatique et émergence virale chez l’Homme et les animaux domestiques

Quand  : Jeudi 10 mai 2018, 18h30
 : Alliance Française (54 W. Chicago Avenue, Chicago, IL 60654)
Inscription obligatoire ICI
Présentation gratuite, en anglais suivie d’une réception « wine and cheese »
Plus d’informations sur la Fête de la Science Franco-Américaine : http://sciencefest.france-science.org/

A propos de la présentation

Le changement climatique ainsi que les modifications apportées par l’Homme sur l’environnement, telles que des nouvelles pratiques agricoles, ou encore l’évolution des pratiques d’élevage peuvent mener à l’émergence de nouveaux virus. Ces agents viraux peuvent être transportés par des animaux d’élevage, qui deviennent des hôtes intermédiaires pour les humains.
Cette conférence permettra d’aborder les évènements qui ont mené à l’émergence des virus résistants aux vaccins, et de comprendre de quelle manière les pratiques environnementales non-viables ont permis le développement de nouveaux pathogènes. Ce sera également l’occasion d’en apprendre plus sur l’évolution des outils moléculaires qui permettent de caractériser l’émergence de ces nouveaux virus.

A propos de l’intervenant

Le Dr Jean-Claude Manuguerra dirige actuellement l’équipe de recherche sur les risques environnementaux et infectieux à l’Institut Pasteur, à Paris. Cette équipe fait partie du Laboratoire « Cellule d’Intervention Biologique d’Urgence » (CIBU), de l’Institut Pasteur. Cette équipe a pour mission de répondre aux urgences biologiques par la détection et l’identification d’un large spectre de pathogènes (bactéries et virus) spécialisée dans les risques environnementaux et infectieux.

 
 

Immersion de le monde de la nanophysique

Quand  : Lundi 7 mai 2018, 18h30
 : Alliance Française (54 W. Chicago Avenue, Chicago, IL 60654)
Inscription obligatoire ICI
Présentation gratuite, en anglais suivie d’une réception « wine and cheese »
Plus d’informations sur la Fête de la Science Franco-Américaine : http://sciencefest.france-science.org/

A propos de la présentation

Depuis ces 25 dernières années, le mot « nano » est devenu populaire. A cette échelle, les propriétés de la matière sont différentes de ceux des matériaux en vrac. Ce domaine de la science a émergé à la fin du XXème siècle avec l’observation de la matière à l’échelle atomique, ce qui s’est suivi par une explosion de la recherche sur les nanomatériaux et sur leur production. Les potentielles applications du nano étaient et sont alors prometteuses. Pourtant, la révolution industrielle qui devait suivre ces découvertes n’est pas arrivée comme prévue. Que sont les nanos ? Pourquoi est-ce que le monde scientifique en parle autant ? Quelles sont leurs utilisations ? Sont-elles dangereuses pour la santé humaine ? Cette conférence sera l’occasion d’étudier certains exemples dans le domaine de la technologie, mécanique, énergie, biologie, et médecine qui répondent à ces questions.

A propos de l’intervenante

Le Dr Carole Fauquet est Professeure Agrégée à l’Université d’Aix Marseille, et travaille au Laboratoire national d’Argonne à Lemont (Illinois) de façon temporaire. Elle a intégré l’équipe X-Tip au Centre Interdisciplinaire de Nanoscience de Marseille en 2009. Le travail de pionnier de cette équipe a conduit au développement d’un microscope à force de cisaillement permettant l’acquisition de luminescence d’échantillon induite par rayons X à travers la pointe du microscope (fibre optique tirée) à très haute résolution latérale (50 nm). Son équipe étend actuellement son domaine d’expertise au domaine des capteurs à rayons X fibrés.