France-Atlanta 2015 : l’avenir de l’industrie manufacturière au cœur des échanges entre Georgia Tech et Arts et Métiers ParisTech

, Read this page in English , Partager

Un séminaire autour de l’Usine du Futur a été organisé les 28 et 29 octobre derniers à Atlanta, dans le cadre de France-Atlanta 2015, par le Georgia Tech Manufacturing Institute et l’école d’ingénieurs Arts et Métiers ParisTech (AMPT) - deux établissements fortement impliqués dans des structures nationales pour le développement de l’industrie manufacturière avancée - avec le soutien du Service pour la Science et la Technologie du Consulat de France.

L’évènement a rassemblé environ 80 participants : plus de 30 Français, dont les deux-tiers étaient des enseignants de Arts et Métiers ParisTech, huit représentants d’industries françaises en pointe dans le domaine (PSA-Peugeot Citröen, Safran, KUKA, Fives Industries, ainsi que le Cetim et CEA-Tech), et de nombreux experts américains, pour identifier comment développer la compétitivité de ces nouvelles usines et générer des emplois à forte valeur ajoutée.

Ouverture du colloque et panorama des tendances globales de l’industrie manufacturière avancée

Le Député Jean-Yves le Déaut, président de l’OPECST (Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques), a ouvert le colloque en soulignant la nécessité de maintenir un lien fort entre les aspects techniques de l’Usine du Futur et la composante humaine et de bien intégrer ces nouvelles usines dans leurs écosystèmes locaux.

JPEG - 139.5 ko
Conférence plénière de Bill Flite, de Lockheed Martin
Alina Opreanu - GT

Deux conférences plénières ont ensuite été données, l’une par Bill Flite, de Lockheed Martin, qui a présenté le National Network for Manufacturing Innovation (NNMI) américain et a donné un aperçu des technologies permettant d’accélérer l’innovation dans le monde de l’industrie, et l’autre par Sylvain Allano, Directeur scientifique de PSA-Peugeot Citroën, qui a évoqué les trois enjeux majeurs de la révolution en cours dans l’industrie automobile : la mobilité urbaine, les technologies propres et la sécurité. S. Allano a souligné l’intérêt des 8 Open-Labs associant PSA-Peugeot Citroën à des partenaires académiques, dont l’un implique Georgia Tech et le CNRS, pour lever les verrous technologiques.
Cette première partie du colloque a été diffusée sur le Web en direct.

Ateliers spécialisés : état des lieux et identification de problématiques clés par les experts

Six ateliers rassemblant chacun une trentaine de participants ont traité des domaines allant du développement de nouveaux matériaux pour des produits intelligents et respectueux de l’environnement, à l’introduction de robots collaboratifs, en passant par la fabrication additive, la numérisation des processus de fabrication et la réalité virtuelle, sans oublier la pollution, la consommation d’eau et d’énergie et la production de déchets.

JPEG - 146.8 ko
Atelier sur l’Usine respectueuse de l’environnement et des hommes.
Alina Opreanu - GT

Le deuxième jour du colloque a été consacré à des visites de laboratoires et à l’identification de sujets potentiels de collaboration franco-américaine, impliquant chercheurs académiques, industriels et doctorants.
L’objectif visé, qui consistait à faire interagir universitaires et industriels français et américains pour rechercher leurs complémentarités et jeter les bases de projets de coopération scientifique et technologique, a été atteint. Arts et Métiers ParisTech et Georgia Tech ont affirmé leur souhait de concrétiser rapidement des partenariats, en y associant des acteurs industriels.

JPEG - 209.8 ko
Soirée de réseautage à la Résidence du Consul Général Denis Barbet.