Incertitude du marché américain du biodiesel : les industriels dans l’attente de la décision de l’EPA

, Partager

L’Agence pour la Protection de l’Environnement (Environmental Protection Agency) est une agence du gouvernement fédéral américain, créée dans l’objectif de légiférer dans les domaines de la protection de la santé humaine et de l’environnement. Elle suit les orientations politiques imposées par le Congrès. A ce titre, elle est impliquée dans la mise en oeuvre d’une politique globale de réduction de l’impact environnemental des énergies fossiles, via notamment la gestion de l’approvisionnement énergétique pour le transport aux Etats-Unis. Une des politiques de l’EPA était, jusqu’alors, d’appuyer le développement de l’utilisation des biocarburants.

La Norme sur les Carburants Renouvelables (Renewable Fuel Standard - RFS), qui répond à cet objectif, est un programme fédéral qui détermine le volume minimum de carburants renouvelables à intégrer aux carburants vendus aux Etats-Unis. La RFS provient de l’Energy Policy Act de 2005 et a été élargie et prolongée par la loi sur l’indépendance et la sécurité énergétique de 2007 (EISA).

La RFS a pour objectif l’utilisation de 36 milliards de gallons (136 milliards de litre) de carburants renouvelables par an sur le marché américain à l’horizon 2022 [1]. Les biocarburants comprennent le bioéthanol et le biodiesel. Le volume minimal de biodiesel pour 2013 était de 1.28 milliard de gallons (4.84 milliards de litres). Le marché était donc perçu comme en pleine croissance. Les producteurs de biodiesel ont d’ailleurs mis sur le marché plus de 1.7 milliards de gallons en 2013, et les investissements ont été importants, de même que les emplois créés et la redynamisation économique post crise de 2008. Pour autant, la proposition de RFS proposée par l’EPA pour 2014 maintient la part de biodiesel à son niveau de 2013, soit 1.28 milliard de gallons.

La décision de ne pas augmenter ce volume est lourde de conséquences : le coût de revient des biocarburants n’est pas compétitif par rapport aux carburants fossiles, i.e. les coûts de production sont supérieurs au prix de vente pratiqués sur le marché actuellement. Une fois la quantité imposée par la loi achetée, il est donc peu probable que l’excédent de production soit écoulé. Le début d’année 2014 correspond également à la fin d’un dispositif fiscal qui permettait aux acheteurs de biodiesel de bénéficier d’un crédit d’impôt. La filière traverse donc une crise dans l’attente de la décision finale de l’EPA : la production de biodiesel augmente, mais la demande, en l’absence de subventions, diminue par manque de compétitivité.

Premiers impactés par cette conjoncture, les producteurs de biodiesel, qui ont déjà produit plus que la demande en 2013, se voient dans l’obligation d’arrêter leur production, dans la crainte de devoir écouler leurs stocks sur les quotas de 2014. Les usines sont mises à l’arrêt, dans l’attente d’un marché plus favorable [2]. Le chômage technique menace donc une bonne partie des ouvriers du secteur. Ce gel des volumes, s’il se confirme, ainsi que l’arrêt des subventions, risque de mettre à mal une filière en plein développement dont les produits seront nécessaires dans les années à venir. Les grands groupes pétroliers ne semblent pas tenir compte de cet argument : le gel leur permet d’intégrer la même quantité, voire moins, d’un composant coûteux et non-indispensable dans leurs carburants, préservant les marges actuelles, ainsi que leurs débouchés [3].

L’issue de cette crise dépend des jeux d’influence : les lobbies jouent un rôle actif pour influencer la version finale de la RFS, qui doit être publiée prochainement. En attendant, la filière reste en stand-by.

Sources :


- [1] Renewable Fuels : Regulations & Standards - EPA - http://www.epa.gov/otaq/fuels/renewablefuels/regulations.htm
- [2] Proposal to reduce biodiesel requirement idles some U.S. fuel plants - The Town Walk - Jan. 2014 - http://www.thetowntalk.com/article/20140123/BUSINESS/140123009/Proposal-reduce-biodiesel-requirement-idles-some-U-S-fuel-plants
- [3] The Oil Industry’s Fight to Kill Renewable Fuels-and Why It May Win - Inside Climate News - Feb. 2014 - http://insideclimatenews.org/news/20140210/oil-industrys-fight-kill-renewable-fuels%E2%80%94and-why-it-may-win?page=3

Pour en savoir plus, contacts :

Renewable Fuels : Regulations & Standards - EPA - http://www.epa.gov/otaq/fuels/renewablefuels/regulations.htm
Code brève
ADIT : 75181

Rédacteurs :


- Simon RITZ, deputy-agro@ambascience-usa.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….