Industrie manufacturière aux Etats-Unis - Partie 2 : collaborer pour réussir

, Partager

Dans la première partie de l’article, nous présentions les découvertes majeures du projet PIE qui étudie l’industrie manufacturière américaine depuis deux ans. Le principal problème mis en évidence est la faiblesse de l’écosystème qui s’était peu à peu déconnecté des PME-PMI, et à fortiori de l’innovation. Ainsi, les petites entreprises américaine peinent actuellement à traduire leurs idées innovantes en biens manufacturés en masse.

Dans le livre "Making in America : from innovation to Market" de Susan Berger et dans l’aperçu du futur ouvrage "Production in an Innovative Economy" (sortie prévue pour janvier 2014), les chercheurs de PIE ont présenté quelques recommandations pour améliorer la situation.

Favoriser les partenariats public-privé

Selon PIE, la priorité doit être donnée à la création de partenariats public-privé et de collaborations entre industries et universités pour permettre la mise en place de centres d’innovation sur le territoire américain.

Chacune des différentes branches de l’industrie manufacturière (aéronautique, électronique, automobile, etc.) pourrait mettre en place un consortium pour convenir d’un plan d’actions à long terme. Cela permettrait aux différents industriels de s’accorder sur les futures générations de produits, et ainsi partager les risques et diminuer les coûts de R&D. On peut aussi imaginer diverses initiatives coordonnées par le consortium : formation d’une main d’oeuvre spécialisée, mutualisation des équipements, partage de connaissances, etc.

Patrick Gallagher, secrétaire adjoint au Commerce, souligne l’importance qu’il faut donner à la solidité d’un tel consortium, qui doit être en mesure de survivre à l’éventuel départ d’un acteur majeur du secteur. En effet, selon lui, il faut aborder cette problématique avec une vision macroscopique pour ne pas reproduire ce qui est arrivé lors de la crise automobile, lorsque le gouvernement fédéral est venu au secours de deux acteurs (General Motors et Chrysler) sans prendre en compte le reste de l’écosystème. C’est une vision d’ensemble qui est donc promue, destinée à soutenir de manière durable les acteurs de petite taille.

Cette idée n’est pas nouvelle, car elle reprend les grandes lignes de l’initiative Sematech [1], le partenariat public-privé (PPP) de l’industrie des semi-conducteurs. Pour Patrick Gallagher, la réussite de Sematech doit inspirer l’action gouvernementale. En 1987, c’est le gouvernement fédéral, via le département de la Défense, qui a initié et co-financé à 50% le consortium - à hauteur de 100 millions de dollars par an pour un premier cycle de cinq ans - pour ensuite laisser la main aux acteurs industriels. Ainsi, le rôle du gouvernement n’est pas d’intervenir sur les décisions et l’avenir des entreprises, qui doivent se gérer elles-mêmes, mais d’initier et faciliter les coopérations.

Aider et connecter les collèges communautaires

PIE s’est aussi intéressé au problème de la qualification et de la disponibilité de la main d’oeuvre pour les entreprises du secteur. Les compétences nécessaires et suffisantes pour un nombre important de postes sont la lecture de notes simples et la capacité à suivre des instructions données. Selon Paul Osterman, professeur à l’école de commerce MIT Sloan, ces compétences sont à la portée de la plupart des américains donc la main d’oeuvre ne devrait pas être un frein pour le secteur. Les collèges communautaires doivent ainsi former et orienter leurs étudiants vers l’industrie manufacturière. L’administration Obama a proposé la création d’un fonds de 8 milliards de dollars pour restructurer les collèges communautaires, en attente de validation de la Chambre des représentants.

Le MIT a ainsi prévu de créer des supports de cours en ligne, sur sa plateforme "OpenCourseWare", destiné à éduquer les étudiants de collèges communautaires aux savoir-faire de l’industrie manufacturière.

Créer des "usines virtuelle"

Un autre axe de recherches au MIT : développer et concrétiser le concept d’usine virtuelle ("distributed virtual factories") qui permettrait aux petites entreprises de mutualiser, et donc réduire, la majorité des coûts de production (conception assistée par ordinateur, contrôle qualité, transport, stockage, etc.) grâce à l’usage des technologies de communication.

C’est l’objet du travail [2] du professeur Sanjay Sarma (MIT) qui a développé un nouveau concept d’industrie manufacturière à petite échelle ("scaled down manufacturing"). Dans ce scénario, une petite entreprise pourrait utiliser des designs achetés en ligne, assurer la qualité de son produit manufacturé auprès d’une chaine nationale de boutiques spécialisées dans la mesure industrielle, ou encore utiliser l’espace libre de semi-remorques d’autres transporteurs privés. Ainsi, plusieurs petits acteurs, même séparés géographiquement, pourraient former une usine virtuelle performante et communicative. Encore une fois, c’est la coopération entre les différents acteurs du secteur qui est mise en avant.

L’AMP 2.0 pour passer de la théorie à la pratique

Le 25 septembre dernier, l’administration Obama a accordé des subventions [3] à 44 "collectivités manufacturières" (organisation économiques locales, villes, universités, associations, etc.) pour leur permettre de développer le secteur manufacturier de manière locale, pour un montant total de 7 millions de dollars. Cette initiative est la première étape du IMPC ("Investing in Manufacturing Communities Partnership") organisée par le Département du Commerce, le Département de l’Agriculture, l’Agence pour la Protection Environnementale et la SBA. L’IMPC est un effort majeur dont l’objectif est de récompenser les collectivités pour la création d’un environnement attractif pour les industriels. Un second programme d’aide, de plus grande ampleur, est prévu pour 2014 pour aider les collectivités à redynamiser leur écosystème local.

Dès le lendemain, le président Obama a annoncé la création d’un nouveau comité AMP [4], dit "AMP 2.0", pour donner une nouvelle impulsion à l’initiative AMP. Le nouveau comité doit poursuivre les efforts de recherches mais surtout traduire les propositions du groupe précédent [5] en actions concrètes. Ainsi, le comité va diriger la mise en place de trois nouveaux instituts d’excellence manufacturière l’automne prochain, au delà de l’institut pilote qui a ouvert ses portes en septembre 2012 dans l’Ohio.

Passage de témoin logique, c’est Rafael Reis, nouveau président du MIT, qui remplace Susan Hockfield, sa précedesseure au MIT, à la tête du comité. Le comité lui-même a beaucoup changé, avec 12 des 18 membres du comité remplacés, dans l’idée d’impliquer le plus d’acteurs du secteur manufacturier dans l’initiative.

Comme l’a souligné Rafael Reis, "l’industrie manufacturière était un sujet mort il y a encore quelques années". Ce n’est plus le cas aujourd’hui, et il y a fort à parier qu’il restera un sujet central pour les années à venir.



A lire également :

Industrie manufacturière aux Etats-Unis - Partie 1 : un écosystème défaillant
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/74099.htm



[5] Création d’un réseau national d’instituts d’excellence manufacturière (NNMII), mettre en place des partenariats public-privés, améliorer la formation des collèges communautaires, faciliter le retour des vétérans dans l’industrie, améliorer le climat des affaires.

Sources :


- [1] BE Etats-Unis 306 "Les semi-conducteurs, l’innovation et l’Amérique" par A. MYNARD (19/10/2012) : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71271.htm
- [2] "Welcome to the Virtual Factory : American Manufacturing in the 21st Century" (10/05/2012) : http://ocr.mit.edu/newsstory.jsp?id=18006
- [3] "Obama Administration Officials Announce $7M In Grants And Investments To Revitalize American Manufacturing" (25/09/2013) : http://www.eda.gov/news/pressreleases/2013/09/25/american_manufacturing.htm
- [4] "President Obama Launches Advanced Manufacturing Partnership Steering Committee "2.0"" (26/09/2013) : http://www.whitehouse.gov/the-press-office/2013/09/26/president-obama-launches-advanced-manufacturing-partnership-steering-com

Pour en savoir plus, contacts :


- A lire dans les BE :
* BE Etats-Unis 255 "Initiative American Manufacturing : vers un retour du "Made in USA ?" par D. BOUCARD PLANEL (15/07/2011) : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/67326.htm
* BE Etats-Unis 277 " De l’innovation dans l’industrie manufacturière américaine - Partie 1/2 : que disent les expert" par A. MYNARD (10/02/2010) : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/69104.htm
* BE Etats-Unis 279 " De l’innovation dans l’industrie manufacturière américaine - Partie 2/2 : les solutions esquissées et les récentes initiatives" par A. MYNARD (24/02/2010) : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/69211.htm
* BE Etats-Unis 305 "La revitalisation de l’industrie manufacturière : un enjeu majeur pour les Etats-Unis - Partie 1/2 : Pourquoi faut-il sauver l’industrie manufacturière ?" par A. DESTREZ (05/10/2012) : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71095.htm
* BE Etats-Unis 306 "La revitalisation de l’industrie manufacturière : un enjeu majeur pour les Etats-Unis - Partie 2/2 : Les principales préconisations du plan américain" par A. DESTREZ (19/10/2012) : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71270.htm
* BE Etats-Unis 321 "Innovation et industrie manufacturière : les ambitions présidentielles à l’épreuve des finances publiques" par A. DESTREZ (22/02/2013) : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72345.htm
* BE Etats-Unis 325 "Produire dans une économie innovante" (PIE) : l’industrie manufacturière américaine vue par le MIT - Partie 1/2 : Un grand projet au milieu du gué" par A. MYNARD (22/03/2013) : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72613.htm
* BE Etats-Unis 326 "Produire dans une économie innovante" (PIE) : l’industrie manufacturière américaine vue par le MIT - Partie 2/2 : Les premiers enseignements" par A. MYNARD (22/03/2013) : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72613.htm
- Quatre ouvrages :
* "Made in America : Regaining the Productive Edge" par S. BERGER (1989)
* "Make it in America : The Case for Re-Inventing the Economy" par A. LIVERIS (Janvier 2011)
* "Making in America : From Innovation to Market" par S. BERGER (Août 2013) http://mitpress.mit.edu/books/making-america
* "Production in the Innovation Economy" par R. M. LOCKE and R. WELLHAUSEN (Janvier 2014) http://mitpress.mit.edu/books/production-innovation-economy
Code brève
ADIT : 74179

Rédacteurs :


- Adrien Destrez, deputy2-inno@ambascience-usa.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….