Innovation et industrie manufacturière : les ambitions présidentielles à l’épreuve des finances publiques

, Partager

Le 24 juin 2011, le président Obama annonçait le "Partenariat pour une industrie manufacturière avancée" (AMP [1]), un effort national pour rassembler l’industrie, les universités et le gouvernement fédéral pour redynamiser l’industrie manufacturière américaine en plein déclin [2]. Cette initiative faisait suite à la publication d’un rapport des conseillers scientifiques du président Obama (PCAST) qui présentait une situation nationale inquiétante ainsi qu’une stratégie d’ensemble destinée à donner une nouvelle impulsion au secteur manufacturier [3].

En juillet 2012, le PCAST publiait un second rapport comportant un ensemble de 16 lignes directrices censées rétablir la compétitivité des Etats-Unis dans ce secteur. Ces recommandations étaient organisées autours de trois objectifs à atteindre : faire émerger l’innovation, sécuriser le vivier de talents et améliorer le climat des affaires [4]. Ce programme s’appuyait sur une politique fédérale forte et déterminée, dont la mise en application dépendait alors de l’issue de l’élection américaine du 6 novembre 2012.

Le discours sur l’état de l’Union : une ambition de relance…

Lors de son discours sur l’état de l’Union du 12 février 2013, le président Obama a réaffirmé sa volonté de soutenir l’industrie manufacturière pour relancer l’économie américaine. Cette déclaration relève de l’ambition plus générale du Président d’améliorer la qualité de vie de la classe moyenne américaine, qu’il qualifie de "vrai moteur de l’économie". Ce plan préconise notamment l’augmentation du salaire fédéral horaire minimal de 7,25 à 9 dollars. Les opposants d’Obama prédisent que cette mesure conduira à une baisse de l’attractivité de la main d’oeuvre américaine et donc à une augmentation du chômage.

Dès le lendemain du discours, le président Obama s’est rendu à Asheville en Caroline du Nord pour présenter plus en détail son plan de relance dans une usine de pièces de véhicules utilitaires. Obama propose au Congrès l’attribution d’un budget d’un milliard de dollars pour la création de 15 instituts d’innovation manufacturière. Rappelons qu’un premier centre a vu le jour l’an dernier à Youngstown dans l’Ohio. Cet institut-pilote forme actuellement les employés aux techniques de pointe utilisées en impression en trois dimensions, un secteur capable de révolutionner le secteur des productions manufacturières.

Il a annoncé qu’il utiliserait les reliquats du précédent budget (500 millions de dollars) pour la création de trois nouveaux centres, et cela sans nécessiter l’accord du Congrès. Obama peut en effet utiliser son pouvoir éxécutif pour appliquer sa décision. Dès le lendemain de cette annonce, des hommes politiques locaux comme David McKinley (Ohio) ou le sénateur Jack Reed (Rhode Island) ont manifesté leur intérêt pour accueillir l’un de ces trois nouveaux instituts. Le président Obama a aussi proposé à la fois une réduction de 35 à 25% de l’impôt sur les entreprises manufacturières installées aux E.-U. et l’introduction d’une taxe minimale à la délocalisation.

… contrariée par des finances publiques en mauvaise santé

Malgrè la volonté de l’administration Obama d’influer sur l’économie américaine, il est peu probable que la majorité des réformes proposées passent l’épreuve du Congrès. En proposant de nouvelles dépenses fédérales, Obama a mis de côté tous les gros problèmes de finances publiques du moment, dont le déficit budgétaire et le plafond de la dette. De l’avis de tous, les Etats-Unis n’échapperont pas à des coupes budgétaires. C’est en tout cas l’avis des républicains, majoritaires à la Chambre des représentants…

Sources :


- [2] http://www.whitehouse.gov/the-press-office/2011/06/24/president-obama-launches-advanced-manufacturing-partnership
- [3] BE 255 "Initiative American Manufacturing : vers un retour du "Made in USA ?"" (15/07/2011) - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/67326.htm
- [4] BE 305 "La revitalisation de l’industrie manufacturière : un enjeu majeur pour les Etats-Unis - Partie 1/2 : Pourquoi faut-il sauver l’industrie manufacturière ?" (5/10/12) - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71095.htm

Rédacteurs :


- Adrien Destrez, deputy2-inno@ambascience-usa.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….