Jusqu’à la dernière goutte d’éthanol

, Partager

Les technologies de fabrication d’éthanol à partir du maïs impliquent le fractionnement enzymatique de l’amidon en sucres élémentaires, puis la fermentation de ces sucres. Mais ce procédé courant laisse de côté environ 20% de la matière première, en particulier des chaînes de sucres qui ne peuvent être fermentées.
Une équipe de biochimistes dirigée par le Dr Brent Shank, d’Iowa State University, cherche à appliquer les derniers développements de la catalyse hétérogène à l’échelle nano pour transformer les chaînes longues en sucres élémentaires. Selon ces chercheurs, le procédé pourrait augmenter de 10 à 15% le rendement de la fabrication de biocarburant à partir de maïs. De plus, les résidus de la fabrication d’éthanol, couramment utilisés en alimentation animale, verraient leur concentration protéinique augmenter.
L’Iowa est un Etat particulièrement important dans l’économie actuelle des biocarburants aux Etats-Unis. 14 usines de transformation y sont installées. Elles ont représenté 30% de la production américaine d’éthanol en 2005 (4,3 milliards de gallons) et généré près de 4000 emplois et 2,6 milliards de $ de revenus pour l’Etat. 75% des carburants vendus dans l’Iowa contiennent de l’éthanol.
Les travaux du Dr. Shanks sont financés par des subventions d’un total de 667.000 $ venant de la NSF, de l’USDA et du DoE.

Source :


- E-news : http://www.iastate.edu/~nscentral/news/2006/mar/catalyst.shtml
- Nouveaux développements de la catalyse hétérogène :
http://www.trinity.edu/bchandle/bchandleWeb/Research/basicinfo.htm
- Iowa Renewable Fuel Association : http://www.iowarfa.org/
- Iowa Department of Agriculture : http://www.agriculture.state.ia.us/ethanolfacts.html

Rédacteur :

Philippe Jamet, philippe.jamet@diplomatie.gouv.fr
Claire Notin, adjoint.sciences@consulfrance-chicago.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….