"King coal" : la relance de FutureGen suscite les espoirs pour la capture et le stockage du CO2

, Partager

L’administration Obama a annoncé le 12 juin un partenariat public-privé visant à construire une usine pilote de capture et de stockage du CO2, revenant ainsi sur le coup d’arrêt mis à FutureGen par l’administration Bush. Dans la même semaine, une décision présidentielle limitait fortement, sans toutefois les interdire, les méthodes d’extraction du charbon à ciel ouvert par dynamitage des sommets de montagne, technique dite "mountain top removal" ou MTR.

C’est donc une semaine mitigée pour les acteurs de la filière charbon. L’activité minière s’est vue signifier de fortes contraintes sur les permis d’extraction par MTR qui suscitaient une importante controverse depuis plusieurs mois déjà, notamment dans le secteur des Appalaches.[1] Annoncée le 11 juin par la Maison Blanche, un mémorandum fixe les règles de conduite visant principalement à accroitre la coordination inter-agence et à maximiser l’efficacité des contrôles dans le processus de délivrance des permis. Néanmoins, le MTR reste autorisé, au grand dam des environnementalistes, qui espéraient que la nouvelle administration renverserait la réglementation qui l’autorise, signée par George Bush quelques jours avant de quitter le bureau Ovale.

De meilleures nouvelles sont venues conclure la semaine pour les tenants du charbon "propre", sous la forme d’un partenariat annoncé entre le Département de l’Energie (DOE) et un consortium privé : FutureGen Alliance. Ce consortium regroupe de grandes entreprises telles que American Electric Power Co. et Peabody Energy Corp. Le partenariat doit permettre dans un premier temps d’affiner les estimations de coûts (ndlr : l’administration précédente avait essentiellement "tué" FutureGen" en arguant d’un dépassement de $500 millions, nombre qui s’est avéré provenir d’une erreur comptable). Le DOE contribuera à hauteur de $1 milliard (parmi les $3,4 milliards affectés au "charbon propre" dans le plan de relance de février 2009).

Le DOE, par la voie du Secrétaire Steve Chu, a annoncé que FutureGen serait le premier projet "totalement intégré, à échelle commerciale" de capture et de stockage du CO2 aux Etats-Unis. L’usine marierait l’utilisation de la technologie du cycle combiné à gazéification intégrée (CCGI) au contrôle des émissions. Les termes de l’accord de partenariat stipulent qu’un certain nombre d’actions, dont un redémarrage des phases de conception, l’analyse des sites de stockage souterrain et une mise à jour du budget prévisionnel se dérouleraient au 2è semestre 2009, avant l’annonce, début 2010 d’un éventuel feu vert définitif.

Le milliard de dollars du gouvernement fédéral devra être abondé par $400 millions à $600 millions de fonds d’origine privé sur une période de 5 à 6 ans. L’idée du consortium est de partager ce montant entre une vingtaine de partenaires, ce qui nécessitera un gros effort de conviction dans les mois à venir pour faire entrer de nouveaux acteurs. Le DOE et la FutureGen Alliance ont pris le soin de souligner qu’ils souhaitent que la phase de faisabilité débouche sur bien un feu vert début 2010. Ce feu vert est donc probable, mais une annonce en sens inverse sonnerait définitivement le glas des tentatives pour parvenir au nirvana du "charbon propre" qu’est la capture et le stockage dans les centrales électriques…

Source :


- "DOE revives Futuregen, reversing Bush-ERA decision" - Greenwire du 12/06/09 (par abonnement) : http://www.eenews.net/Greenwire/2009/06/12/1/
- "Energy Dept. Said to Err on coal project" - New York Times du 10/03/09 : http://www.nytimes.com/2009/03/11/science/earth/11coal.html
- "FutureGen agreement" - Federal Technology Watch du 15/06/09 (par abonnement)
- "Obama puts brakes on mountaintop removal" - Scientific American (page vue le 12/06/09) : http://www.scientificamerican.com/article.cfm?id=obama-restricts-mountaintop-removal

Pour en savoir plus, contacts :

[1] Voir BE Etats-Unis 165 du 15/05/09 : "Charbon : pas de veine pour l’industrie extractive" - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/59069.htm
Code brève
ADIT : 59592

Rédacteur :

Marc Magaud (attache-envt.mst@ambafrance-us.org)

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….