Kraken devient la première machine académique à parvenir au pétaflop

, Partager

Le superordinateur Cray XT5 du National Institute for Computational Sciences (NICS’s), surnommé Kraken, a été amélioré pour devenir le premier ordinateur académique à dépasser un million de milliards de calcul par seconde, soit un pétaflop, ce qui le place dans le top 5 des ordinateurs les plus puissants au monde. Géré par l’University of Tennessee (UT) et soutenu par la NSF, le système a réalisé une nouvelle performance avec un pic à 1.03 petaflops, grâce à 16.000 6-coeurs (soit environ 100.000 coeurs de calculs) haute performance AMD dotés d’une fréquence de travail de 2,6 GHz. De plus la capacité de mémoire du système a été doublée, atteignant désormais les 129 térabits. Selon Phil Andrew le directeur du projet NICS "cette capacité de calcul sans précédent associée à cette capacité de mémoire permettra aux utilisateurs académiques de traiter des problèmes qui étaient auparavant inaccessibles".

Par exemple, comprendre le mécanisme présent derrière l’explosion et l’effondrement du coeur d’une supernova nous révèlerait beaucoup d’information sur notre univers (ces événements sont entre autres responsables de plus de la moitié des éléments présents dans l’univers). L’astrophysicien Bronson Messer très impliqué dans cette recherche nous explique qu’il existe essentiellement 3 types de phénomènes à reproduire pour analyser ces explosions : les phénomènes hydrodynamiques, la fusion et transport de neutrinos.

Lors des travaux précédents, doté d’une puissance de calcul de l’ordre du teraflop, l’équipe de Messer était seulement capable de simuler une étoile en 1-D sous la forme d’une sphère parfaite avec des caractéristiques de fusion peu réalistes. "Maintenant nous sommes plus près des réalités physiques" affirme Messer. "Avec une capacité au-delà du pétaflop, nous pouvons simuler les 3 phénomènes simultanément avec un réalisme significatif. Ceci nous amène plus près de la compréhension des mécanismes d’explosion et nous permet de réaliser des prédictions plus fiables".

De l’astrophysique au réchauffement climatique en passant par le rôle des protéines dans les maladies, la puissance de calcul de Kraken devrait être utile dans une multitude de domaines.

Source :

"Kraken Becomes First Academic Machine to Achieve Petaflop" sur le site du NICS - 08/10/09 : http://www.nics.tennessee.edu/First-academic-PetaFLOP

Pour en savoir plus, contacts :

"Le NICS dévoile le supercalculateur "Kraken"" Franz Delpont - 14/04/2008 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/53939.htm
Code brève
ADIT : 60825

Rédacteur :

Arnaud Souillé ; deputy-stic.mst@consulfrance-sanfrancisco.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….