L’EPA dévoile son label énergétique pour les serveurs

, Partager

Depuis le 15 mai, les décideurs technologiques peuvent évaluer les divers fabricants de serveurs à l’aide d’un nouveau facteur décisionnel : le label Energy Star de l’EPA (Environment Protection Agency), caractérisant l’efficacité énergétique et l’impact environnemental du produit. Après plus de deux années de travaux, l’EPA a présenté les spécifications permettant d’obtenir le label et d’apposer le logo blanc et bleu "Energy Star" sur les produits répondant notamment aux trois critères principaux : gestion précise de l’alimentation, fonctions de virtualisation et efficacité énergétique.

Les serveurs obtenant le label Energy Star seront en moyenne 30% moins gourmands en énergie que les serveurs standards actuels et si tous les serveurs vendus aux Etats-Unis répondaient à ces critères, les économies énergétiques pourraient atteindre 800 millions de dollars par an et éviter des émissions de gaz à effet de serre équivalentes à celles d’1 million de véhicules. Les nouvelles spécifications ne s’appliquent pas encore aux serveurs lames [1], le programme Energy Star ayant décidé de séparer les serveurs standards type x86 des serveurs plus denses, plus puissants et plus chauds en raison d’incertitudes industrielles concernant la précision des mesures de ces derniers lorsque les machines fonctionnent à faible vitesse.

La prochaine étape de labellisation pour l’EPA concernera les spécifications de consommation d’énergie des dispositifs de stockage de données. Les travaux ont commencé mais ne seront pas présenté avant la fin de l’année. Le label Energy Star a déjà prouvé son efficacité pour la vente d’ordinateurs personnels, de réfrigérateurs, de sèche-linge et d’un certain nombre d’appareils électroménagers en favorisant la prise de conscience par les consommateurs de l’importance de l’efficacité énergétique. La notoriété du label est telle que plus de 75% des foyers états-uniens l’ont déjà pris en compte lors de leurs achats selon une étude récente.

L’inefficacité des serveurs actuels tient une large responsabilité du fait que les serveurs et leurs infrastructures consomment plus de 1.5% de toute l’électricité utilisée aux Etats-Unis, une chiffre qui a doublé entre 2000 et 2005 et qui devrait à nouveau doubler d’ici 2011.

Source :


- EPA Gives Servers Energy Star Ratings, 15 mai 2009 - http://www.pcworld.com/businesscenter/article/164985/epa_gives_servers_energy_star_ratings.html
- EPA Sanctions Energy Star Specification for Servers, 15 mai 2009 - http://www.eweek.com/c/a/Green-IT/EPA-Launches-Energy-Star-Specification-for-Servers-205135/

Pour en savoir plus, contacts :


- [1] Serveur lame : http://fr.wikipedia.org/wiki/Serveur_lame
- Le programme Energy Star : http://www.energystar.gov/
Code brève
ADIT : 59216

Rédacteur :

Franz Delpont deputy-stic.mst@ambafrance.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….