L’Internet haut-débit aux Etats-Unis : à petite vitesse

, Partager

D’après le rapport annuel 2006 de l’OCDE sur les statistiques de l’accès à Internet haut débit pour les 30 pays membres publié la semaine dernière, les Etats-Unis chutent de la 12ème à la 15ème place en fonction du nombre d’abonnés pour 100 habitants, avec un taux de pénétration de 19.6%. Ce résultat confirme la baisse amorcée dès 2001, date à laquelle le pays occupait la 4ème place du classement. Ce même rapport indique que les Etats-Unis sont à la 20ème place en ce qui concerne le taux de croissance de l’accès haut débit sur l’année 2006. Les Etats-Unis restent tout de même à la tête du classement en terme de nombre total de lignes haut débit, avec plus de 58 millions d’abonnés. Sachant que le classement en matière de haut débit est devenu un des signaux surveillés par le monde politique pour évaluer la (perte de) compétitivité américaine, on peut s’attendre à ce que les derniers chiffres fassent parler d’eux.

Une partie de ces mauvais résultats s’explique par le coût élevé de l’accès à Internet haut débit aux Etats-Unis, mis en évidence dans un autre rapport de l’OCDE à paraître en juin ("The Communications Outlook 2007") : alors que dans la plupart des pays européens le Mps (Mega Bits par seconde) revient à 1 dollar, les fournisseurs d’accès américains facturent le Mps en moyenne à 10 dollars. De plus, la croissance des accès en fibre optique FTTH (Fiber-to-the-home) et FTTB (Fiber-to-the-building) en Europe risque d’aggraver la tendance, le financement de ces infrastructures aux Etats-Unis continuant à poser question (confer le débat sur la neutralité de l’Internet qui en est directement issu). On peut relever que, de manière significative, la Federal Communications Commission (FCC) s’en tient encore à un seuil de 200 Kbps dans au moins une direction (descendante ou ascendante) pour caractériser le haut débit, tandis que le seuil français est à 512 Kbps dans les deux sens (Nota : l’OCDE s’en tient à 256 Kbps).

En réaction à cette situation, de nombreuses organisations dont Free Press, Consumers Union et Consumer Federation of America ont saisi le Congrès pour demander une politique nationale de l’amélioration de l’accès haut-débit aux Etats-Unis. Le mardi 24 avril 2007 a eu lieu au Sénat une audition du Comité pour le Commerce, la Science et le Transport sur l’accès à l’Internet à haut-débit et l’impact sur l’innovation et la compétitivité aux Etats-Unis.

L’enjeu est réel pour la compétitivité américaine étant donné qu’on estime que l’amélioration de l’accès à l’Internet à haut débit créerait plus d’un million d’emplois et rapporterait plus de 500 milliards de dollars à l’économie. Deux propositions de loi ont donc été présentées : le Broadband Data Development Act, qui améliorerait le recueil de statistiques sur l’usage de l’Internet à haut débit par la FCC (les dernières données de fond datent de 2003), et le Advanced Information and Communications Technology Research Act, qui allouerait plus de fonds pour la recherche liée à l’Internet à haut débit et ferait en sorte que ces services de communication soient plus disponibles et abordables pour tous les américains.

Plusieurs témoins sont intervenus pour soutenir ces deux propositions de loi. Scott Wallsten du Progress and Freedom Foundation, Adam Drobot de la Telecom Industry Association, Jack Wolf de l’Université de Californie-San Diego et Qualcomm ont témoigné en faveur de ces propositions, notamment pour que le gouvernement fédéral investisse dans la R&D portant sur l’Internet à haut débit.

Brian Mefford, Président de Connected Nation à l’origine du programme pilote ConnectKentucky, a témoigné sur les initiatives de son organisation. L’action politique menée par l’état du Kentucky et les partenariats entre le public et le privé ont permis d’étendre la couverture de l’Internet haut débit de 60% en 2005 à 92% aujourd’hui dans un état à dominante rurale. L’objectif annoncé est d’être le premier état à atteindre une couverture de 100% de la population. Pour Ben Scott du Free Press, l’investissement doit être concentré sur les programmes de formation et pour l’équipement pour assurer que l’Internet à haut débit sera disponible partout et la question du prix doit être traitée pour permettre l’accès aux personnes jouissant d’un faible revenu.

Les deux propositions de loi devraient passer au vote bientôt.

Source :


- U.S. Falls Further Behind In Global Broadband Penetration, 24 avril 2007
http://www.informationweek.com/news/showArticle.jhtml?articleID=199201042
- U.S. broadband penetration ranking slips yet again ; hearings tomorrow, 23 avril 2007
http://blogs.zdnet.com/ip-telephony/?p=1557

Pour en savoir plus, contacts :


- OECD Broadband Statistics to December 2006
http://www.oecd.org/sti/ict/broadband
- BE Etats-Unis 56, Changement de majorité au Congrès - Agenda politique en science et en technologie
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/040/40133.htm
- BE Etats-Unis 34, Pénétration du haut débit aux Etats-Unis
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/033/33569.htm
- BE Etats-Unis 11, Un plan démocrate pour dynamiser l’innovation aux Etats-Unis
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/030/30786.htm
- BE, Rapport Etats-Unis, STIC : Le haut débit aux Etats-Unis : absence d’une réelle politique publique
http://www.bulletins-electroniques.com/rapports/2005/smm05_094.htm
- Proposition de lois du Sénat :
S. 1032 : Rural Broadband Initiative Act of 2007, 29 mars 2007
http://www.benton.org/benton_files/s1032.pdf
S. 101 : Universal Service for Americans Act, 4 janvier 2007
http://www.benton.org/benton_files/stevens.pdf
S. 711 : Universal Service for the 21st Century Act, 28 février 2007
http://www.benton.org/benton_files/smith.pdf
Code brève
ADIT : 42468

Rédacteur :

Vincent Reboul - deputy-stic.mst@ambafrance-us.org - Elodie Sutton - assistant-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….