L’Université du Massachusetts à Lowell : un centre d’innovations en phase émergente

, Partager

Lorsqu’on évoque l’enseignement supérieur et la recherche dans le Massachusetts, les prestigieux établissements de Harvard et du MIT viennent immédiatement à l’esprit. Cependant, le principal établissement d’enseignement supérieur de l’Etat n’est autre que l’Université publique du Massachusetts, qui accueille plus de 68.000 étudiants. Au Massachusetts, l’Université dispose de quatre sites, situés à Amherst, Boston, Dartmouth et Lowell. Elle comprend également une faculté de médecine, la "UMass Medical School", située à Worcester. Si l’Université reste dans l’ombre des grandes institutions de la région, elle n’en reste pas moins une université de bon niveau : UMass était ainsi classée au 56 ème rang mondial des universités dans le classement du "Times Higher Education World University Rankings" en 2010. Bien que le site de Amherst soit le plus reconnu et le plus ancien (1863), nous nous intéressons dans cette brève au campus de Lowell, où se développent depuis quelques années de nouvelles initiatives dans le domaine de l’innovation et des sciences de la vie.

L’université de Lowell est la dernière née du système UMass. Elle a été fondée en 1975 lors de la fusion du "Lowell State College" et du "Lowell Technological institute". L’Université a réussi à se forger une réputation à l’échelle des Etats-Unis dans les domaines des sciences, de l’ingénierie, ou encore de la gestion. UMass Lowell compte un total de 16 330 étudiants (chiffres 2012) et possède 37 centres de recherche. Deux nouvelles initiatives lancées au sein des centres de recherche de l’université retiennent l’attention : [1] la construction d’un nouveau centre consacré l’innovation et au développement de nouvelles technologies émergentes, le "Emerging Technologies and Innovation Center", et [2] le développement d’un partenariat transatlantique dans le domaine dispositif médical entre le "Massachusetts Medical Device Developpment Center" et l’université de l’Ulster. Le but de cette alliance est de favoriser le développement des JEIs des deux côtés de l’Atlantique.

L’ "Emerging Technologies and Innovation Center" (ETIC)

L’ETIC sera inauguré le 15 novembre 2012. Il est doté d’un financement de 80 millions de dollars et dispose d’une surface de 7 800 m². Sa vocation est d’héberger des projets de recherche en nanotechnologies, plasturgie, biomédecine et électro-optique [1]. L’ETIC ambitionne de devenir l’un des principaux clusters de la région en favorisant le développement de nouveaux partenariats avec les industriels de la région.

Le projet de création du centre a été lancé au cours de l’année 2007. Cette même année, il a été décidé de l’implanter sur le campus de Lowell. La cérémonie annonçant la construction du centre a eu lieu en 2010. Sur les 70 millions de dollars de fonds consacrés à ce projet, 35 millions proviennent du "Massachusetts Economic Investment Act de 2006", 25 millions de la "UMass Building Authority" et un peu plus de 5 millions de fonds fédéraux et de donations privées. L’université de UMass Lowell finance le reste du projet grâce à plusieurs sources, notamment les donations privées d’anciens élèves, de gens proches de l’université ou encore des industriels de la région. Ce fonds sera dédié à l’achat de matériel technique permettant l’installation d’une unité de production de micro- et nano-technologies, ou encore d’une salle blanche nécessaire pour la R&D de nouvelles nanotechnologies. Il sera également utilisé afin d’équiper un centre de nano-médecine flambant neuf [2]. A ces 70 millions de dollars s’est récemment ajouté un financement d’un montant de 10 millions de dollars de l’Agence en sciences de la vie de l’Etat ("Massachusetts Life Science Center" [3]). Cet apport est destiné à l’achat d’équipements de recherche.

L’"Emerging Technologies and Innovation Center" est le premier bâtiment académique construit à UMass Lowell depuis près de 30 ans. L’importance de ce centre est cruciale pour l’université : il est en effet destiné à positionner UMass Lowell comme un acteur à part entière de l’innovation de la région dans le domaine des sciences de la vie et de l’ingénierie. Il pourrait en outre s’avérer être une ressource précieuse pour le Massachusetts, qui en est le principal financeur.

Centre Incubateur M2D2

Le "Massachusetts Medical Device Development Center"(M2D2) tire profit des compétences d’ingénierie, managériales et cliniques des universités de UMassLowell et Worcester pour proposer des services dans le développement de prototypes, les plans d’affaires et les études cliniques [4]. Ce centre est également un incubateur pour les jeunes entreprises innovantes (JEI) spécialisées dans les dispositifs médicaux. Il héberge aujourd’hui 14 JEIs et collabore activement avec 40 autres. Deux entreprises ont récemment quitté le centre pour voler de leurs propres ailes : une entreprise biomédicale du Nord-Est qui développe des cathéters, et Immunotrex, qui développe un kit de détection rapide des infections bactériennes chez l’homme.

L’incubateur cherche activement à s’internationaliser, notamment en s’ouvrant au marché européen. Dans cette optique, il a récemment établi un partenariat avec une université irlandaise, dans le but d’aider les entrepreneurs à mieux comprendre le système réglementaire européen. On le sait, l’étape de mise sur le marché des dispositifs médicaux est relativement complexe à appréhender. Le partenariat entre UMass Lowell et l’université d’Ulster a comme objectif de faciliter cet apprentissage des contraintes réglementaires. Il pourrait en outre permettre aux entrepreneurs américains d’obtenir une aide financière lorsqu’ils effectuent les démarches nécessaires à la mise sur le marché d’un nouveau dispositif en Irlande.

D’après le professeur Stephen McCarthy, co-directeur du centre M2D2, le partenariat signé le 23 octobre 2012 entre l’université du Massachusetts et l’université d’Ulster et annoncé au siège de l’Etat du Massachusetts, permettra en outre d’échanger des idées sur les bonnes pratiques qui facilitent la demande et l’autorisation de mise sur le marché dans les deux pays [5].

La mise en place de cette collaboration part de l’idée qu’il y a des entreprises américaines qui gagneraient davantage à commercialiser leurs dispositifs médicaux en Europe et plus précisément en Irlande, quand des entreprises européennes gagneraient à faire le chemin inverse. Ce partenariat permettrait d’orienter les entreprises dans ce choix. Les jeunes entreprises américaines pourront aussi bénéficier de l’incubateur de l’université d’Ulster ainsi que des fonds européens qui permettent aux entreprises étrangères de s’implanter. En contrepartie, les JEIs irlandaises pourront bénéficier des locaux de UMass. Le centre M2D2, qui réalise des études précliniques et cliniques avec l’aide de UMass Worcester, cherche également à obtenir des fonds du NIH pour aider les JEIs irlandaises à commercialiser leurs dispositifs aux Etats-Unis.

Conclusion

Au travers de la création de l’"Emerging Technologies and Innovation Center" et du M2D2, l’université du Massachusetts entend bien s’imposer comme un acteur universitaire important de l’innovation dans la région. Le partenariat établi avec l’université d’Ulster est ainsi un exemple intéressant de collaboration transatlantique en matière d’entreprenariat. Ces initiatives donnent en tout cas l’opportunité à la Mission Scientifique et Technologique d’évoquer l’université du Massachusetts à Lowell, qui continue de se développer et de participer au développement économique de la région. En plus des deux projets évoqués dans la présente brève, l’université est ainsi en train de bâtir un nouveau centre dédié aux sciences sociales et de la santé, ainsi que de nouveaux logements pour pouvoir accueillir 37% d’étudiants supplémentaires.

Sources :


- [1] "Facility Is on Schedule for 2012 Opening" : http://www.uml.edu/News/stories/2011-12/Caret-ETIC.aspx
- [2] "UMass to get $10M for emerging tech center", MHT, Lori Valigra 30 avril 2012, http://www.masshightech.com/stories/2012/04/30/daily7-UMass-to-get-10M-for-emerging-tech-center.html
- [3] "$80M research facility to open at UMass Lowell", MHT, Maureen McCarthy, 5 octobre 2012, http://www.masshightech.com/stories/2012/10/01/daily52-80M-research-facility-to-open-at-UMass-Lowell.html
- [4] "Massachusetts Medical Device Development Center" : http://www.uml.edu/Research/centers/M2D2/Services.aspx
- [5] "UMass Lowell med device incubator goes international", MHT, Don Seiffert, 24 octobre 2012, http://www.masshightech.com/stories/2012/10/22/daily27-UMass-Lowell-med-device-incubator-goes-international.html

Rédacteurs :


- Lisa Treglia, deputy-inno@ambascience-usa.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….