L’algothérapie des gaz à effet de serre

, Partager

Les gaz à effet de serre, polluants du climat, sont un véritable festin pour les organismes autotrophes. Cette évidence a donné l’idée à un ancien post-doctorant du MIT, Isaac Berzin, d’utiliser des algues pour capturer les émissions de CO2 des centrales thermiques (soit 40% environ des émissions de CO2 des Etats-Unis, ndlr).
Les effluents gazeux sont passés dans des bioréacteurs translucides et métabolisés lors de la photosynthèse. La biomasse ainsi produite est transformée en biodiesel qui est ensuite employé comme combustible dans la centrale.
Ce procédé, breveté par la société fondée par le Dr Berzin, GreenFuel Technologies (Cambridge, Ma), sera expérimenté en vraie grandeur à partir de l’été 2006 dans une centrale au gaz naturel. Pour l’instant, il est particulièrement adapté à ce type de centrale et nécessiterait des évolutions technologiques pour être mis en oeuvre sur les centrales thermiques au charbon (qui représentent actuellement plus de 80% des émissions de CO2 du secteur énergétique des USA, ndlr).

Source :


- E-news : http://www.business2.com/b2/web/articles/print/0,17925,1122868,00.html
- Article ACS : http://www.greenfuelonline.com/news/IECR.pdf
- Expérience pilote au MIT (août 2004) : http://web.mit.edu/newsoffice/2004/algae.html

Rédacteur :

Philippe Jamet, AST, philippe.jamet@diplomatie.gouv.fr

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….