L’attaque des M13 ou quand la virologie s’inspire de Star Wars…

, Partager

Ce n’est pas avec un "sabre laser de chevalier Jedi" mais avec un laser à impulsion ultracourte que le professeur Kong-Thon Tsen de l’Arizona State University, aidé par son fils étudiant en pathologie à l’Université Johns Hopkins de Baltimore, a pu neutraliser in vitro une famille de virus infectant les bactéries.

Cette inactivation de bactériophages M13 a été rendue possible grâce à un laser à très faible puissance et dont la durée d’impulsion est de l’ordre d’une dizaine de femtosecondes (soit 10-14 seconde). Cette durée, égale à la moitié du seuil toléré par les cellules, suffit à éliminer de façon sélective ces virus tout en évitant les effets thermiques nocifs pour l’organisme vivant.

Contrairement aux traitements par UV qui sont non sélectifs et qui peuvent entraîner des mutations génétiques, ce n’est pas l’ADN des M13 qui est attaqué lors du traitement. En effet, sous l’impulsion du laser, ce sont les protéines de la capside des bactériophages qui, soumises à une forte excitation, entraînent une destruction de l’enveloppe virale.

En théorie donc, ces micro-ondes pourraient être utilisées, mais la présence, in vivo, de fluides autour des virus provoque une absorption importante de l’énergie émise à ces fréquences. Au final, l’énergie restante n’est plus assez importante pour obtenir des résultats similaires à ceux obtenus dans l’expérience.

Cependant d’autres applications restent possibles, notamment pour une désinfection efficace et simplifiée de matériel médical et de poches de sang ou encore dans le cas de la désinfection du sang de patients dialysés. Ces applications pourraient ainsi faire chuter les risques liés aux virus de l’hépatite C et au Sida lors des transfusions.

Source :


- "Superfast Laser Turns Virus Into Rubble, Alexis Madrigal" 01/11/2007
http://www.wired.com/science/discoveries/news/2007/11/laser_virus
- "Inactivation of viruses by coherent excitations with a low power visible femtosecond laser" - K.T. Tsen, S-W D. Tsen, C-L Chang, C-F Hung, T.C. Wu and J.G. Kiang (2007). Virology J. 4, 50-1 - 50-5 - http://www.iop.org/EJ/article/0953-8984/19/32/322102/cm7_32_322102.pdf?request-id=TIBPP-OS3BGlLWAC3Ai7Kg

Pour en savoir plus, contacts :


- Biographie du Professeur Tsen : http://physics.asu.edu/faculty.php?name=kttsen&sort
- Sur les bacteriophages : http://en.wikipedia.org/wiki/Bacteriophage
Code brève
ADIT : 51909

Rédacteur :

Julien Moriggi (deputy-sdv.mst@ambafrance-us.org)

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….