L’avenir du transport des biocarburants aux Etats-Unis : vers l’asphyxie ?

, Partager

L’USDA a étudié les conséquences sur les différentes formes de transport, du développement effréné de l’industrie du bioéthanol dans le midwest : acheminement du maïs aux distilleries, transport de l’éthanol vers les sites de mélange à l’essence (E10 ou E85), distribution aux pompes des deux mélanges E10 et E85 (voir figure).


Compte tenu de la croissance prévue de la production d’éthanol, l’USDA estime qu’en 2016 le transport de l’éthanol par rail nécessiterait 408,000 wagon-citernes (contre 190,816 en 2006) ce qui implique une augmentation massive de l’utilisation des infrastructures ferroviaires. Le transport du maïs par camions utiliserait 4.7 millions d’équivalents camions en 2016 contre seulement 2.3 en 2006. Quant aux sous-produits de distillerie (dried distiller grains utilisés pour l’alimentation animale), 900,000 tonnes ont été transportés par barges fluviales dans les six premiers mois de 2007, une augmentation de 60% comparés aux mêmes mois de 2006.

Devant ces perspectives l’Association of Oil Pipelines (AOPL) a annoncé son intention d’étudier le transport de l’éthanol par pipelines qui, s’il s’avère possible, pourrait soulager le problème routier.

Source :

BiofuelsBusiness (supplement to World Grain), Octobre 2007 - http://www.biofuelsBusiness.com

Pour en savoir plus, contacts :

Sur les bio-carburants : http://en.wikipedia.org/wiki/Biofuels
Code brève
ADIT : 51921

Rédacteur :

Amanda Liethen (assistant-agro.mst@consulfrance-chicago.org), Lila Laborde-Casterot (deputy-agro.mst@consulfrance-chicago.org), Jean-Pierre Toutant (attache-agro.mst@consulfrance-chicago.org)

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….