L’identification des employés fédéraux par carte à puce prend du retard

, Partager

En application de la "Homeland Security Presidential Directive 12", les agences fédérales devaient mettre en place une identification des employés et sous-traitants reposant sur des cartes à puces.
Un rapport d’auditeurs du Congrès, note que la date butoir fixée aux agences -le 27 octobre- ne pourra pas être tenue. Il met aussi en doute la capacité du gouvernement fédéral à assurer l’interopérabilité de ces systèmes d’identification, ce qui est l’objectif principal de ce programme. En effet, si les agences doivent utiliser des équipements conformes aux spécifications du Federal Information Processing Standard (FIPS) 201, différentes mises en oeuvre (notamment pour les données biométriques) pourraient conduire à des problèmes d’incompatibilité. Les rapporteurs mettent en cause l’insuffisance des procédures fournies par l’Office of Management and Budget pour l’application de la directive.

Source :

http://www.fcw.com/article92504-03-03-06-Web&newsletter%3Dyes

Rédacteur :

Sébastien Morbieu, sebastien.morbieu@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….