L’informatique obtient plus de la moitié des visas H1-B en 2013

, Partager

Deux sociétés dirigées depuis l’Inde ont accueilli chacune un peu moins de 10% des visas H1-B délivrés par les Etats-Unis en 2013 avec respectivement 6.298 et 6.258 visas. Leur spécialité ? L’externalisation du développement logiciel, ou "outsourcing" en anglais.


Crédits : VIPDesignUSA


Selon les chiffres des services fédéraux de l’immigration (USCIS) analysés par le magazine spécialisé ComputerWorld [1], les sociétés de service en ingénierie informatique (SS2I) présentes dans les 20 entreprises avec le plus fort contingent de visas sont à elles seules à l’origine de plus de la moitié des visas H1-B délivrés en 2013. Cette part augmente encore si on ne se limite pas aux seules SS2I en tête du classement mais si on intègre toutes les entreprises de l’informatique, en allant des SS2I aux concepteurs de logiciel et de matériel comme Microsoft et Intel, en passant par le Big Data avec notamment IBM, Oracle, Amazon et Google.

Pour mémoire, le nombre de ces visas de travail réservés aux spécialistes diplômés de l’enseignement supérieur est limité à 65.000 par an avec un contingent supplémentaire de 20.000 visas H1-B pour les étrangers titulaires d’un diplôme délivré aux Etats-Unis.

Sources :

[1] "Offshore firms took 50% of H-1B visas in 2013", Computerworld, 1/4/14, http://goo.gl/QnCqLJ

Rédacteurs :


- Marc Daumas (attache-it@ambascience-usa.org) ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….