L’innovation en perte de vitesse au Etats-Unis !

, Partager

Les Etats-Unis ont-ils perdu leur hégémonie technologique ? La question se pose une nouvelle fois alors qu’un chiffre marquant fourni par l’USPTO vient de tomber. Pour la première fois, les non-américains ont déposé en 2009 davantage de brevets que les résidents américains, soit 50,7% de brevets accordés. Egalement, pour la seconde fois depuis 25 ans, le taux de dépôt a atteint son plus bas niveau en septembre 2009.


La Chine se positionne désormais comme un sérieux concurrent (les dirigeants ont déclaré que 60% du PIB seront consacrés à la technologie dans les 2 prochaines décennies). Les Etats-Unis conservent leur avance en matière d’innovation mais la Chine se démarque clairement ; tandis que les américains privilégient l’enseignement des "Mathématiques et Sciences", la Chine privilégie quant à elle le développement des compétences créatives et entrepreneuriales.

Une des mesures de la réussite technologique reste le nombre de prix Nobel attribués (en 2009, 13 américains récompensés). Malheureusement pour les Etats-Unis, cet indicateur n’est pas réellement adéquat puisque le comité Nobel ne récompense, en majorité, que des scientifiques en fin de carrière. Une autre mesure, sans doute plus adaptée, combine les données gouvernementales et les enquêtes auprès des chefs d’entreprise, scientifiques et investisseurs : les Etats-Unis sont ainsi relégués en 8ème position (étude de BCG [2]) et 6ème position (étude de ITIF [3]) en termes d’innovation.

Cet affaiblissement est d’une part lié aux politiques des autres pays (Singapour, Corée du Sud, Canada, Suède, etc) qui sont plus incitatives et attractives en matière d’innovation : les Etats-Unis passent du 1er rang au 17ème rang des pays proposant une fiscalité avantageuse telles que le crédit impôt recherche, etc. Les entreprises ont, d’autre part, réduit leur budget de R&D afin de mieux résister à la récession tout en maintenant leurs profits. En outre, la majorité des étudiants étrangers (Indiens et Chinois en majorité) des grandes universités américaines tend à davantage rentrer dans leur pays d’origine dès leur diplôme en poche. Enfin l’externalisation d’activités de haute technologie et le mouvement de délocalisation des savoir-faire ont clairement contribué à la stagnation de l’innovation aux Etats-Unis [5].

On peut citer IBM, qui possède un de ces laboratoires de recherche en Inde, General Motors qui fera finalement construire son moteur électrique (Chevy Volt) en Corée du Sud. Les industries pharmaceutiques procèdent aussi à l’externalisation d’activités [6] : selon la Fondation Kauffman, en 2006, 5,5% des dépôts mondiaux de brevets pharmaceutiques étaient localisés en Inde ou provenait d’inventeurs de nationalité Indienne, 8,4% étaient localisés en Chine ou provenait d’inventeurs de nationalité Chinoise.

Selon les auteurs d’un récent article publié dans Newsweek (voir sources), les Etats-Unis auraient au final, au cours du siècle précédent, "bénéficié", de 3 grands événements mondiaux ayant eu un fort impact en matière d’expansion et d’innovation technologique :
- La première et la seconde guerre mondiale
- Les immigrants provenant d’Europe (1ère vague en 1930), de Chine et d’Inde (2ème vague en 1965)
- Un financement massif gouvernemental de la R&D au temps de la guerre froide (Internet, laser, satellites, semi-conducteur, etc.).

Depuis la fin de la guerre froide et jusqu’au plan de relance Obama, aucune politique nationale majeure n’avait été mis en place en matière d’innovation ou de relance par la dépense publique. Pour l’auteur, un exemple flagrant de ce décrochage des Etats-Unis est celui des énergies renouvelables et du développement durable. Un retard important a été pris.

Seule consolation dans ces analyses dont les conclusions sont plutôt négatives : quelques états de l’Union se mobilisent et mettent en place des politiques d’incitation à l’attention des entreprises innovantes. C’est le cas du Massachusetts.

[1] World Intellectual Property Organization.

[2] BCG : Boston Consulting Group.

[3] ITIF : Information Technology & Innovation Foundation.

Source :


- "The Decline of Western Innovation" Daniel McGinn - http://www.newsweek.com/id/222979
- "Is America Losing Its Mojo ?" Fareed Zakaria - http://www.newsweek.com/id/222836

Pour en savoir plus, contacts :


- [4] "World Intellectual Property Indicators 2009" WIPO : http://www.wipo.int/export/sites/www/ipstats/en/statistics/patents/pdf/wipo_pub_941.pdf
- [5] "Externalisation de la haute technologie et compétitivité" BE Etats-Unis 180 : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/60835.htm
- [6] "Alerte rouge dans la pharmacie américaine : quelles stratégies pour faire face à la perte d’exclusivité des brevets phares ?" BE Etats-Unis 190
Code brève
ADIT : 61887

Rédacteur :

Lynda Inséqué, deputy-inno.mst@consulfrance-boston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….