L’institut Pasteur, véhicule R&D de Moderna Therapeutics dans les maladies infectieuses

, Partager

Moderna Therapeutics, société de biotechnologie qui développe des ARN messagers comme agents thérapeutiques, a été fondée à Cambridge, Massachusetts en 2009. Si on se focalise sur le simple point de vue financier, cette société a déjà particulièrement bien réussi : outre ses nombreux accords elle a récemment effectué une levée de fonds historique de 450 millions de dollars par placement privé uniquement [1]. Moderna compte en effet développer les nombreuses applications de sa plateforme technologique à travers des partenariats stratégiques de recherche. Techniquement, cela passe par la création de nouvelles sociétés, filiales de Moderna. Une de ces collaborations de recherche vient d’être engagée avec l’Institut Pasteur.


Crédits : kentoh


Moderna, avec sa nouvelle approche, a la capacité de produire des anticorps - ou toute autre protéine humaine - directement dans les cellules des patients. Ces molécules biologiques peuvent être sécrétées ou actives dans la cellule où elles sont produites, ce qui offre un nombre incalculable de nouvelles applications thérapeutiques. Certaines de ces applications font déjà l’objet de la création d’une société se focalisant sur les applications thérapeutiques spécifiques, telle qu’Onkaido LLC en oncologie ou Valera LLC en maladies infectieuses. D’autres applications font l’objet d’accords stratégiques de recherche avec des géants de l’industrie pharmaceutique tels que celui mis en place avec AstraZeneca pour le développement de plus d’une quarantaine de produits pharmaceutiques ou encore, récemment, avec Merck.

Le 3 février 2015, Moderna Therapeutics a officiellement annoncé l’établissement d’un partenariat stratégique de recherches pré-cliniques et cliniques entre sa société fille Valera et l’Institut Pasteur pour le développement de médicaments et vaccins pour la prévention et le traitement des maladies infectieuses liées aux virus, bactéries et parasites via la plateforme d’ARN messagers thérapeutiques de Moderna [2]. Le professeur Christian Bréchot, Président du prestigieux institut français fondé par Louis Pasteur, et Stéphane Bancel, président et directeur général de Moderna, ont tous deux exprimé leur enthousiasme à l’idée de travailler ensemble au développement de traitements contre les maladies infectieuses à l’aide de l’approche novatrice proposée par Moderna.

Cet accord de collaboration est une bonne manière d’apporter l’excellence de la science française jusqu’au patient, avec des retombées économiques importantes en cas de succès. Le rêve de Pasteur continue.

Sources :


- [1] http://www.forbes.com/sites/matthewherper/2015/01/05/moderna-therapeutics-raises-450-million-in-biggest-biotech-private-round-ever/
- [2] http://modernatx.com/news-events/press-releases/moderna-and-institut-pasteur-sign-strategic-research-collaboration

Rédacteurs :


- Oscar Castanon, oscar.castanon@ambascience-usa.org ;
- Jean-Jacques Yarmoff, attache-inno@ambascience-usa.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….