L’invasion de la Chrysomèle des racines (Diabrotica vergifera) en Europe résulte d’introductions multiples

, Partager

Diabrotica vergifera est un redoutable parasite du maïs aux Etats-Unis. Cette espèce a été détectée pour la première fois en Europe en 1992, dans l’ancienne Yougoslavie, sans doute introduite par avion. Le parasite a ensuite été détecté en Italie (à partir de 1998), puis en Suisse et en France (2002 et 2004) et en Belgique, Grande-Bretagne et Pays-Bas (2003). La séquence d’apparition des nouveaux foyers suggère naturellement une progression vers l’Ouest et le Nord à partir du point d’entrée original.
En analysant le patrimoine génétique des diverses populations européennes en comparaison avec celui des populations américaines du Midwest, des chercheurs de l’INRA, en collaboration avec ceux de l’USDA-ARS, ont pu montrer qu’il y a eu au moins trois introductions distinctes de Diabrotica en provenance des Etats-Unis : celle de Yougoslavie, au moins une vers le nord Ouest de l’Italie et au moins une vers la région parisienne. On passe ainsi de l’idée d’une introduction unique et imprévisible à des introductions répétées par des voies plus prévisibles (grands aéroports). Ces études ont été soutenues par le service scientifique de l’Ambassade de France aux Etats-Unis.

Source :

Science n.310, 11/11/2005, page 992

Rédacteur :

Jean-Pierre Toutant, attache.sciences@consulfrance-chicago.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….