LE DOE mobilise 564 millions de dollars pour les projets de bioraffinerie

, Partager

Dans un contexte de stimulation de la relance économique, le DOE, Department of Energy, vient de mettre en place son programme de financement de projets de bioraffinerie qui s’inscrit dans le cadre du American Recovery & Reinvestment Act de 2009 (Recovery Act) mis en application en février par le président Obama. Les projets financés ont été choisis dans l’optique d’inciter la création de bio-industries locales et par conséquent de proposer de nouveaux emplois à de nombreuses zones rurales du pays.

Au total les investissements pour ces projets s’élèvent à près de 1,3 milliard de dollars dont plus de 700 millions proviennent de fonds privés et de sources non fédérales. Le DOE quant à lui, va dégager 564 millions de dollars pour financer les projets sélectionnés par le Recovery Act, près de 483 millions de dollars seront destinés à 14 projets de bioraffinerie à l’échelle pilote et 4 à l’échelle de démonstration. Les 81 millions de dollars restant serviront à accélérer la construction d’un projet de bioraffinerie précédemment financé (voir ci-dessous).

Pour illustrer ces 3 catégories de projet : pilote, démonstration et projet en cours de développement, voici quelques exemples :
- La société Algenol Biofuels Inc., localisée à Freeport, TX, sera financée à hauteur de 25 millions de dollars par le DOE pour un projet pilote visant à produire de l’éthanol directement à partir de CO2 et d’eau de mer grâce aux algues. La société vise également une production de 100.000 gallons de biocarburant par an.
- Dans la catégorie projets à l’échelle de démonstration, la société INEOS New Planet BioEnergy, LLC à Vero Beach, FL, bénéficiera de 50 millions de dollars, pour un projet permettant la production d’éthanol et d’électricité à partir de bois, de déchets végétaux et de matériaux de construction ou de démolition. Elle aura la capacité de produire 8 millions de gallons d’éthanol et 2 mégawatts d’électricité par an d’ici fin 2011.
- Et enfin, pour l’appui au financement de projets déjà existant, la société Bluefire Ethanol, à Fulton, MS, à titre d’exemple, sera financée à plus de 81 millions de dollars pour son projet de construction d’un complexe produisant du bioéthanol à partir de biomasse ligneuse, de déchets provenant des moulins et de déchets solides des municipalités. Elle atteindra, à terme, une capacité de production de 19 millions de gallons par an.

On notera que les 19 projets subventionnés se démarquent par l’utilisation de nouvelles matières premières pour la production de biocarburants. En effet, 5 projets utilisent des algues, 9 le bois et autres débris végétaux, 2 autres utilisent le sorgho et un dernier a ciblé le switchgrass ou panic érigé. Une autre tendance remarquable : les bioraffineries ne produisent plus exclusivement des carburants mais se sont orientées vers la production d’autres composés chimiques comme l’acide succinique (BioEnergy International), l’acétate de potassium (American Process Inc.), conservateur alimentaire ou l’acrylate d’ethyl (Archer Daniels Midland) présentant de nombreuses applications industrielles et notamment la production de polymères (résines, plastiques, caoutchouc et prothèses dentaires).

Ces projets de financement avaient déjà été annoncés par le Secrétaire à l’énergie, Steven Chu en mai dernier. Mais il était alors question d’un investissement de 786 millions de dollars. Cette réduction d’un montant de 222 millions de dollars correspond à une somme initialement destinée à des projets d’optimisation de la commercialisation de biocarburants et des programmes de recherche & développement [1].

Les biocarburants et les bioproduits élaborés dans le cadre de ces projets permettront aux industries d’atteindre plus rapidement leurs objectifs en termes de volume de production en accord avec le Renewable Fuel Standard (RFS), réglementant les quantités minimales de carburant renouvelables devant être vendues aux Etats-Unis [2]. En effet ce programme prévoit de passer d’une production de 9 milliards de gallons de biocarburant en 2008 à 36 milliards de gallons d’ici 2022.

Parallèlement au soutien qu’apporte le DOE aux bioraffineries, l’USDA, avec son Biorefinery Assistance Program, autorisé par la Farm Bill 2008, promeut le développement de technologies nouvelles et émergentes pour la production de carburants qui ne sont pas produits à partir de maïs. Ce programme fournit des garanties de prêt, aux entreprises remplissant les conditions requises, afin de leur permettre de développer, et d’améliorer leur production de biocarburants à l’échelle commerciale pour qu’elle soit à la fois viable et à la pointe de la technologie. Ainsi, le Secrétaire d’Etat chargé de l’Agriculture Tom Vilsack, dans le cadre du USDA Rural Development, a retenu la société Sapphire Energy basée à San Diego, Californie, pour bénéficier d’une garantie de prêt d’un montant de 54,5 millions de dollars pour son projet de bioraffinerie basé sur un procédé de culture d’algues en bassins et utilisant la déshydratation et des technologies d’extraction d’huile pour produire un intermédiaire qui serait ensuite traité pour aboutir à un carburant "vert".

Ainsi, la nouvelle administration américaine, par l’intermédiaire de son département en charge de l’énergie et de celui de l’agriculture, mènent des actions conjointes en faveur du développement de la production de biocarburants de seconde génération, démarche en faveur du développement durable et de la ranimation de l’économie ébranlée par la crise.

Source :


- American Recovery & Reinvestment Act - http://www.oe.energy.gov/information_center/american_recovery_reinvestment_act.htm
- Secretaries Chu and Vilsack Announce More Than $600 Million Investment in Advanced Biorefinery Projects - 04/12/009 - http://www.energy.gov/news2009/8352.htm

Pour en savoir plus, contacts :


- US Department of Energy - http://www.energy.gov/
- US Department of Agriculture - http://www.usda.gov/wps/portal/usdahome
- Renewable Fuel Standard Program - http://www.epa.gov/OMS/renewablefuels/
- [1] Le point sur les nouvelles données en matière de production d’éthanol et de la politique de soutien à la recherche aux Etats-Unis - 22/05/2009 - BE Etats-Unis 166 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/59221.htm
- [2] Vers de nouveaux objectifs de production de biocarburants aux Etats-Unis : la prise en compte des impacts liés au changement d’utilisation des sols - 30/10/2009 - BE Etats-Unis 182 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/61017.htm
Code brève
ADIT : 61552

Rédacteur :

Magali Muller, deputy-agro.mst@consulfrance-chicago.org ; Adèle Martial, attache-agro.mst@consulfrance-chicago.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….