La FDA accepte finalement une partie des allégations santé sur la tomate

, Partager

La Food and Drug Administration (FDA) a statué : les entreprises agroalimentaires peuvent maintenant dire que manger des tomates ou de la sauce tomate pourrait contribuer à réduire le risque de cancer de l’estomac, de l’ovaire, du pancréas et de la prostate. Il s’agit d’une bonne nouvelle pour Heinz, le géant de la sauce tomate, qui faisait partie des demandeurs et dont beaucoup de produits semblent qualifiés pour ces allégations. Cependant, vu la limite des preuves scientifiques, la FDA propose une formulation complexe du type : "des recherches scientifiques préliminaires et très limitées suggèrent que la consommation de 4 à 8 onces (entre 110 et 230 g) de tomates et/ou de sauce tomate par semaine pourrait réduire le risque de cancer de la prostate. La FDA conclut qu’il y a peu de preuves scientifiques supportant cette allégation". Malgré la prudence de la formulation, la décision de la FDA reste critiquée par les nutritionnistes.
La FDA a par contre rejeté le lien entre le lycopène (élément responsable des bienfaits supposés de la tomate) utilisé comme ingrédient ou supplément alimentaire et la prévention de certains cancers, se mettant à dos les fabricants de compléments alimentaires. Le débat n’est pas fini puisque l’entreprise American Longevity menace de porter plainte pour violation du 1er amendement !

Source :

http://www.boston.com/business/healthcare/articles/2005/11/10/fda_limits_tomato_cancer_claims

Rédacteur :

Claire Notin, adjoint.sciences@consulfrance-chicago.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….