La NOAA annonce le financement de projets sur la sauvegarde des récifs coralliens et l’ouverture de nouveaux laboratoires

, Partager

Fin 2008, Obama annonçait la nomination du Docteur Jane Lubchenco à la tête de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration - [1]), administration fédérale en charge de l’observation et de la protection des enveloppes fluides de la terre (océan, rivière, atmosphère) aux Etats-Unis.

Le Docteur Lubchenco, diplômée de l’université d’Harvard et professeur à la "Oregon State University" en biologie et zoologie marine, est présidente de l’ "American Association for the Advancement of Science" (AAAS) et de l’ "Ecological Society of America". Initiatrice de nombreux programmes de recherche (PISCO, COMPASS, …) et souvent récompensées pour ces travaux (Mac Arthur fellowship, Pew fellowship, 2002 Heinz Award…), sa nomination a fait l’unanimité auprès des différentes associations environnementales et des institutions gouvernementales. Le Docteur Lubchenco succédera ainsi à l’Amiral Lautenbacher [2]. A quelques jours de la prise de fonction du gouvernement d’Obama, l’administration sortante de la NOAA, a annoncé son soutien financier au "Coral Reef Conservation Fund" ainsi que l’ouverture de nouveaux locaux pour le "Great Lakes Environmental Research Laboratory" (GLERL).

La NOAA financera à hauteur de 2,2 millions de dollars, quinze projets portant sur la sauvegarde des barrières de corail. L’administration espère ainsi préserver ces écosystèmes marins, dont les habitats sont de plus en plus fragilisés et servent de refuge à de rares espèces tel que le corail Acropora, actuellement listé dans l’Endangered Species Act. Ces projets, financés en collaboration avec le "National Fish and Wildlife Foundation" et gérés par le "Coral Reef Conservation Fund" ont pour but de soutenir les organismes de protection de la nature ainsi que les gouvernements locaux dans la sauvegarde des milieux océaniques.

Le "Coral reef conservation fund" a jusqu’à présent financé 213 projets sur plus de 35 pays depuis sa création par la NOAA en 2000. Les quinze projets soutenus par l’agence sont pour la plupart situés dans l’océan Pacifique, autour de Hawaï. L’océan Atlantique et le golfe du Mexique font également partie des zones géographiques sélectionnées.

En parallèle de cette annonce, la NOAA a inauguré le lundi 7 janvier de nouveaux laboratoires dédiés à la recherche environnementale sur les grands lacs ("Great Lakes Environmental Research Laboratory" - GLERL). Ces laboratoires sont situés a Pittsfield Township dans le Michigan et comportent une station d’étude à Muskegon, sur les bords du lac Michigan. Le GLERL est ainsi un des sept laboratoires de la NOAA implantés sur le territoire américain. Quatre unités de recherche y sont représentées : pronostic écologique, espèces invasives en milieu marin, prévision des phénomènes physiques environnementaux, et modélisation des procédés environnementaux. Alors que la qualité des eaux des grands lacs fait l’objet d’une polémique récurrente dans la presse américaine, l’ouverture de ces laboratoires permettra un diagnostic précis de leur état de pollution.

Source :


- http://www.noaanews.noaa.gov/stories2009/20090107_glerl.html
- http://www.noaanews.noaa.gov/stories2009/20090107_nfwfcoral.html
- http://www.glerl.noaa.gov/
- http://gristmill.grist.org/story/2008/12/22/65432/412

Pour en savoir plus, contacts :


- [1] Rapport Etats-Unis. (1/05/2007) "Les pôles d’excellence en recherche environnementale aux Etats-Unis" - Volume 1 : les acteurs fédéraux - http://www.bulletins-electroniques.com/rapports/smm07_025.htm
- [2] "M. Lautenbacher a souligné l’importance d’aborder l’environnement sous un angle multidisciplinaire" - BE Etats-Unis 138 (17/10/2008) : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/56358.htm
Code brève
ADIT : 57352

Rédacteur :

Agathe Dumas, deputy-envt.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….