La NSF finance trois projets de recherche pluridisciplinaires en sciences du numérique

, Partager

La National Science Foundation (NSF) a alloué la somme de 30 millions de dollars afin de soutenir le développement de trois nouveaux projets s’inscrivant dans le cadre du programme « Expeditions in Computing » [1] qui vise à encourager des projets de rupture souvent pluridisciplinaires.

Depuis 2008, ce programme a financé 19 projets pour un total de 190 millions de dollars et représente l’investissement le plus important réalisé par la NSF dans le domaine de la recherche informatique et des sciences de l’information [2].

- The Science of Deep Specification – projet mené par Princeton University, en partenariat avec University of Pennsylvania, Yale University, et Massachusetts Institute of Technology [3].

Ce projet dans le domaine de la vérification formelle vise à intégrer l’ensemble des spécifications réalisées sur les différents composants logiciels et matériels.
L’enjeu principal consistera à analyser des logiciels complexes permettant de déterminer le fonctionnement de composants informatiques agencés. L’étude de ces caractéristiques est fondamentale dans le but d’établir des instructions spécifiques permettant de développer des programmes sans bug.
Ce projet s’intéresse à la fois aux aspects recherche et éducation pour sensibiliser les futurs développeurs aux problèmes de la qualité et de la sureté des logiciels.

JPEG - 84.5 ko
Crédit : DeepSpec

- Evolvable Living Computing — Understanding and Quantifying Synthetic Biological Systems’ Applicability, Performance, and Limits – projet mené par Boston University, en partenariat avec Massachusetts Institute of Technology et Lincoln Labs [4].

L’objectif du projet est de caractériser l’ensemble des concepts liés au domaine de la biologie computationnelle. Le projet s’intéressera notamment aux aspects modélisation (limites et atouts), vérification (spécification et vérification automatique) et qualité des données (mesures, échelles, temps, espace).

- CompSustNet : Expanding the Horizons of Computational Sustainability – projet mené par l’Université de Cornell, en partenariat avec 11 universités dont Carnegie Mellon University, Stanford University, University of Massachusetts-Amherst, et Vanderbilt University [5].

Le projet CompSusNet regroupera un large réseau d’universités américaines dans le domaine de l’informatique durable qui vise à utiliser les technologies numériques pour répondre aux besoins sociétaux de développement durable dans ses différentes dimensions (énergies renouvelables, protection de l’environnement, réduction de la pauvreté). Pour cela ce réseau va promouvoir les projets au carrefour de 3 disciplines (big data/apprentissage automatique, réseau sociaux/crowdsourcing et simulation/modèles dynamiques).

JPEG - 47.6 ko
Crédit : CompSusNet

Rédacteurs :
- Hervé Martin, Attaché pour la Science et la Technologie, attache-ntics@ambascience-usa.org
- Marie Letoret, Attachée adjointe pour la Science et la Technologie, deputy-ntics@ambascience-usa.org