La communauté scientifique s’adresse aux candidats à la présidence pour leur demander de faire de l’éducation en sciences une priorité nationale

, Partager

Pour faire face à ce qu’ils considèrent comme le challenge le plus sérieux du début du 21e siècle, les organisateurs de la Conférence Internationale Annuelle NanoTX USA’08 (2-3 octobre 2008 à Dallas) viennent d’adresser au nom de la communauté scientifique une lettre ouverte aux candidats à la Présidence des Etats-Unis McCain, Obama, et Clinton, pour leur demander qu’ils fassent de l’éducation en sciences et dans les technologies de pointe une priorité nationale. Cette lettre a été envoyée aux trois candidats, aux plus grands journaux nationaux, et sera lue sur le BIZ radio Network (Réseau de Radio qui détient 2 des 10 plus importants marchés médiatiques des Etats-Unis : les métropoles de Houston et de Dallas Fort Worth).

Dans cette lettre, les auteurs rappellent aux candidats que chaque année, d’illustres scientifiques dont plusieurs Prix Nobel sont venus s’exprimer dans le cadre de la conférence nanoTX pour faire part de leur grande inquiétude devant la baisse d’intérêt pour les sciences des jeunes américains, qui pourrait compromettre de manière irréversible la place d’excellence des Etats-Unis dans le progrès scientifique. Cette désaffection n’est pas seulement due au fait que les carrières scientifiques paraissent moins attractives, et surtout moins lucratives que celles offertes par d’autres secteurs ; les auteurs mettent aussi en cause la qualité de la formation des maîtres en mathématiques et en sciences, ainsi que le peu d’efforts qui sont faits pour sensibiliser les jeunes aux apports de la science et à ses bénéfices, ainsi qu’à ses attraits.

Le problème est aggravé par le fait que les Etats-Unis ont de plus en plus de mal à garder les étudiants étrangers qui sont venus étudier les sciences. Selon William Kroll, président de Matheson Tri-Gas, les étudiants en sciences étrangers sont déjà peu nombreux à cause des difficultés qu’ils doivent surmonter pour être admis dans les universités, et ils continuent à rencontrer des difficultés lorsqu’ils ont obtenu leurs diplômes américains, car le système n’autorise que très peu d’entre eux à travailler dans des entreprises américaines, et ceci particulièrement après le 11 septembre.

La lettre insiste lourdement sur le fait que l’éducation scientifique et technologique est "la vraie guerre" que les Etats-Unis ont "besoin de mener" car c’est "la solution aux problèmes de l’énergie" et, rappellent les rédacteurs, "une énergie abondante résoudra les autres problèmes que sont l’eau, la famine, les maladies, (…) et apportera une fin au terrorisme et à la guerre". Cette vision un peu schématique et nationaliste peut se justifier par le fort souhait de la part de la communauté scientifique que le futur Président agisse envers l’éducation scientifique comme l’a fait John Kennedy dans les années 60, en mettant le programme "man-on-the-moon" en haut de la pile des priorités de la Maison Blanche.

Les thèmes abordés dans cette lettre comme les attentats du 11 septembre, le terrorisme ou la guerre, sont des sujets très sensibles et importants aux yeux des américains, auxquels chaque candidat prête extrêmement d’importance dans sa campagne. Invoquer l’éducation scientifique comme solution à ces problèmes convaincra-t-il le futur Président des Etats-Unis d’en faire une priorité nationale ?

Source :

"Science Officials Ask Presidential Candidates to Set a National Priority" 07/04/2008 - http://www.nanotech-now.com/news.cgi?story_id=28818

Pour en savoir plus, contacts :

Sur la conférence internationale nanoTX USA : http://www.nanotx.biz/
Code brève
ADIT : 53949

Rédacteur :

Alban de Lassus, deputy-phys.mst@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….