La découverte d’un nouveau groupement d’isotopes pourrait aider à la compréhension du cycle du CO2

, Partager

Les chercheurs de l’Université de Yale ont mesuré des concentrations inattendues du groupement isotopique 16O13C18O dans la stratosphère (couche atmosphérique située entre 10 et 50 kilomètres au dessus de la surface terrestre). Si les causes de ces concentrations élevées sont encore méconnues, cette découverte devrait cependant contribuer à une meilleure compréhension du cycle du carbone et apporter des éléments de réponse dans la lutte contre le changement climatique. Les résultats de ses recherches ont été publiés le mardi 14 Juillet au PNAS ("Proceedings of the National Academy of Sciences").

Selon Hagit Affek, chercheur au département de géologie et de géophysique de l’Université de Yale, l’analyse des concentrations isotopiques permet de retracer l’évolution des différents gaz atmosphériques tels que le dioxyde de carbone. Il est vrai que les concentrations isotopiques des différents gaz résultent de différents processus tels que la photosynthèse. En analysant différents échantillons provenant de la stratosphère, les chercheurs ont mis en évidence une concentration élevée de ces isotopes aux hautes latitudes. Selon Hagit Affek, ces résultats sont inattendus étant donné les faibles concentrations mesurées à la surface.

Actuellement, deux scénarios expliqueraient ses résultats. Le premier se fonde sur l’hypothèse d’un mélange entre les couches d’air de la stratosphère et de la mésosphère (couche située au dessus de la stratosphère). La seconde hypothèse repose sur l’éventualité d’une interaction entre les molécules d’eau présentes dans la stratosphère et le dioxyde de carbone.

Selon l’équipe de chercheurs, l’approfondissement de cette découverte pourrait aider à la compréhension de l’évolution du CO2 dans les hautes couches de l’atmosphère et ainsi apporter des outils complémentaires quant à la quantification des différentes phases du cycle du carbone. Découvrir les causes de ses fortes concentrations permettra ainsi de mieux comprendre les réactions chimiques se produisant dans la stratosphère et de recentrer les efforts menés en termes de protection de l’environnement et de lutte contre le changement climatique.

Source :

New Isotope Cluster Could Lead to Better Understanding of Atmospheric Carbon Dioxide. (14/07/2009). Yale University. http://opa.yale.edu/news/article.aspx?id=6777

Pour en savoir plus, contacts :

Contact Hagit Affek - http://earth.geology.yale.edu/people/moreinfo.cgi?netid=hpa3
Code brève
ADIT : 60025

Rédacteur :

Agathe Dumas, deputy-envt.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….