La gestion des océans sous la ligne de flottaison

, Partager

Près d’un an après que le président Bush ait établi le Comité sur la Politique Océanique (placé auprès de la Maison Blanche) et produit un plan d’action (U.S. Ocean Action Plan), les choses n’ont guère progressé dans le sens d’une meilleure gestion des océans par l’administration américaine.
C’est le constat qu’a dressé l’ancien président de la Commission sur la Politique des Océans dont le rapport, remis à George Bush en septembre 2004, avait attiré l’attention du Président sur la nécessité de réformer la politique fédérale dans ce domaine et d’augmenter parallèlement les budgets qui y sont consacrés.
Invité pour le séminaire inaugural du Urban Coastal Institute de l’Université de Monmouth (New-Jersey), l’amiral James Watkins a estimé que si le Président avait bien consenti des moyens supplémentaires sur le budget 2005, en revanche les réformes institutionnelles n’étaient pas encore actées. La NOAA, principale agence concernée par la question, n’a toujours pas de mandat fédéral officiel et continue à être régie par un simple ordre exécutif vieux de 35 ans.
Les problèmes maritimes concernent 15 agences et sont encadrés par environ 140 lois, de sorte que ce sont souvent les tribunaux qui déterminent la politique maritime. "La nature fait un travail merveilleux en termes de management horizontal et nous la contrarions en procédant de cette manière, morceau par morceau", commente l’amiral Watkins.

Source :


- http://www.app.com/apps/pbcs.dll/article?AID=/20051007/NEWS/510070369/1001/NEWS0301
- U.S. Ocean Action Plan (17/12/2004) : http://ocean.ceq.gov/actionplan.pdf
- Monmouth University : http://www.monmouth.edu

Rédacteur :

Philippe Jamet, AST, philippe.jamet@diplomatie.gouv.fr

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….