La lutte contre les pathologies végétales reste une priorité de recherche aux Etats-Unis

, Partager

L’économie agricole américaine représente 2% du PIB. Le tournesol, par exemple, avec 25.000 ha plantés a constitué une récolte évaluée à $670 millions en 2008. Comme toute culture, cette dernière est soumise à différents germes pathogènes et insectes parasites. A titre d’illustration pour la rouille, en 2008, 85% des parcelles ont été déclarées atteintes dans le Kansas contre uniquement 10% dans le Dakota du Sud. Si l’ampleur de ces attaques est très variable, elles ont néanmoins un impact sur les rendements, ce qui justifie un effort de recherche important.

Au sein de la Sunflower Research Unit de l’Agricultural Research Service, mildiou, rouille, et sclérotiniose restent des priorités de recherche. Brent Hulke, généticien, Larry Charlet, entomologiste et Tom Gulya, spécialiste des pathologies végétales ont en effet récemment identifié plusieurs gènes de résistances à ces maladies, ainsi qu’à deux insectes : Smicronyx fulvus et Cochylis hospes. Cette équipe de scientifiques a réussi à obtenir des germoplasmes résistants à Smicronyx fulvus et Cochylis hospes et les premiers résultats des tests sur hybrides sont attendus pour la fin de l’année 2009.

A côté de la Sunflower Research Unit, d’autres unités de l’ARS-USDA sont engagées dans la lutte contre les pathologies affectant les grandes cultures. Ainsi, en avril 2009 une autre division de l’ARS à Athens, Ga, a annoncé l’identification d’un inhibiteur clé dans la lutte contre Fusarium verticillioides, un champignon qui se développe notamment sur les grains de mais et qui sécrète la fumosine : mycotoxine ayant un effet toxique avéré sur les animaux et un effet cancérigène supposé sur l’homme.

Menée par Charles Bacon et son équipe sur Bacillus mojavensis, bactérie déjà utilisée dans le contrôle du développement de moisissures, cette étude a permis d’identifier la Leu7-surfactin, produite par B. mojavensis RRC101 comme étant le composé responsable de cette action fongicide. La Leu7-surfactin, agit sur le modèle d’un détergent, par dissolution des membranes lipidiques, ce qui permet par ailleurs, d’envisager des débouchés supplémentaires, notamment en biotechnologie et pharmacie. Les tests in vitro menés par ces chercheurs ont conclu sur l’existence d’une activité même à de faibles concentrations de l’ordre du microgramme, ce qui facilite toute éventuelle utilisation en champs.

Enfin dernière avancée en date dans ce domaine, il s’agit cette fois de cultures maraîchères et plus précisément de laitues, les Etats-Unis étant le deuxième producteur mondial après la Chine. En Europe comme aux Etats-Unis, la variété de salade, "laitue à couper ou leaf lettuce" est parfois atteinte par Sphingomonas suberifaciens, bactérie perturbant l’assimilation d’eau et de nutriments au niveau des racines, ce qui altère la qualité des produits : salades plus petites, aux feuilles flétries, jaunâtres voire nécrosées. Des solutions préventives existent, telles que la désinfection des sols à l’aide d’un fumigeant, la plantation des salades en buttées, le contrôle strict de l’irrigation, etc, mais cela représente inévitablement des surcoûts pour l’exploitant.

Beiguan Mou, généticien à l’ARS, Salinas, CA s’est donc appuyé sur les variétés de laitues "Glacier" résistantes à Sphingomonas suberifaciens développées auparavant par ses collègues pour obtenir par croisement trois nouvelles variétés résistantes (une à feuilles rouges et deux à feuilles vertes). Les résultats sont encourageants puisqu’aucune différence significative de poids n’a été observée par rapport à la variété classique, non résistante. Reste à savoir si cette laitue pourra s’adapter à différentes conditions environnementales de culture : sols, climat, humidité, etc.

Source :


- Ars Sunflower research boosted by new state-of-the-art equipment ; ARS ; 23 juin 2009.
- Resarchers identify inhibitor that controls fungal pathogen ; ARS ; 24 juin 2009.
- ARS releases new leaf lettuce breeding lines with corky root resistance ; ARS ; 7 juillet 2009.
- Prospectives et évaluation n°1 ; Ministère de l’agriculture et de la pêche ; octobre 2008.
- Crop production historical track record ; USDA ; April 2009.
- 2008 National sunflower association survey ; project leader : Dr. Duane Berglund.
- Maladies de salades, Hervé Lot, Brigitte Maisonneuve, Dominique Blancard ; éditions INRA.

Rédacteur :

Sophie Groeber, stagiaire.mst@consulfrance-chicago.org - Adèle Martial, attache-agro.mst@consulfrance-chicago.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….