La nanobiophotonique aux Etats-Unis

, Partager

La biologie fait de plus en plus appel aux nouveaux outils qu’offre le développement des nanotechnologies, en particulier dans le domaine de la photonique, aussi bien pour la recherche fondamentale que pour l’aide au diagnostic ou l’étude de nouvelles thérapies. Une nouvelle discipline est née de ces interactions : la nanobiophotonique. La biophotonique, qui peut se définir comme l’étude de l’interaction de la lumière avec la matière biologique, est aujourd’hui considérée comme une science clé sur laquelle les futurs outils et instruments de recherche biomédicale seront fondés.

En Mars 2008, une délégation d’experts français en biophotonique s’est rendue aux Etats-Unis dans l’optique de faire le point sur les recherches menées dans les équipes choisies parmi les plus actives du secteur, d’établir des liens plus étroits avec les scientifiques américains concernés et d’explorer les possibilités de collaboration. Des ateliers ont été organisés dans la plupart des sites visités qui ont permis des échanges fructueux entre chercheurs et qui ont été complétés par des visites de laboratoires et de leurs équipements spécialisés.

Ce compte-rendu présente une description détaillée, site par site, des axes de recherche développés par les professeurs qui ont accueilli la délégation, complétée dans une deuxième partie par un bilan synthétique organisé autour des principaux domaines concernés :
- les études au niveau moléculaire, cellulaire et tissulaire,
- les outils utilisés, en imagerie, photo-activation, manipulation et détection de molécules individuelles,
- le développement de nouvelles sondes biologiques.

Au sommaire de ce document :

1. Introduction

2. Compte-rendu des visites
2.1. Department of Chemistry and Chemical Biology, Harvard University (Cambridge, MA)
2.2. Department of Chemistry, Columbia University (NYC)
2.3. UC Davis Center for Biophotonics, University of California at Davis
2.4. University of California at Berkeley
2.5. Stanford University (CA)
2.6. Laboratory for Fluorescence Dynamics (LFD), University of California at Irvine

3. Analyses et conclusions thématiques
3.1. Les systèmes étudiés
3.2. Les outils

4. Conclusion

5. Remerciements
 

Auteurs : RIGNEAULT H. - MARGUET D. - BOCCARA C. - BRASSELET S. - ALEXANDROU A. - EMILIANI V. - ROYER C. - COGNET L. - GUYADER M. - HERINO R.

Publié le 25/11/2008 - 29 pages - pdf 1,7 Mo

Télécharger le rapport

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….