La nouvelle politique spatiale commerciale de la NOAA

, Partager

Répondant à une requête du Congrès, la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) a publié en janvier 2016 un document précisant sa politique spatiale commerciale. Ce document précise la méthodologie que l’agence entend mettre en œuvre afin d’envisager de nouveaux modes de coopération innovants avec le secteur privé, tout en maintenant l’exigence de qualité et de pérennité des données et en se conformant aux accords et bonnes pratiques en matière de coopération internationale, nécessaires à l’acquisition de données mondiales.

Dans ce contexte, la requête budgétaire présidentielle pour l’année fiscale 2017 (octobre 2016 – septembre 2017) de la NESDIS (NOAA Satellite and Information Service) prévoit au sein de son budget global de 2,3 Md$, un montant de 5 M$ pour la poursuite du projet Commercial Weather Data Pilot (CWDP), un projet lancé en 2016 avec une enveloppe de 3 M$.

L’objectif affiché dans ce cadre pour l’année fiscale 2017 est de :

  • compléter le projet pilote, lancé durant l’exercice 2016, afin d’évaluer la faisabilité potentielle de l’utilisation de données commerciales pour la modélisation et la prévision météorologique, par le biais de l’achat de données commerciales et l’intégration des flux de données dans le système opérationnel d’observation de la NOAA.
  • d’étudier dans le cadre de ce projet pilote, les systèmes au sol nécessaires et les interfaces de sécurité informatiques nécessaires pour absorber, recueillir et tester des jeux de données commerciales. ; la NOAA évaluera les développements informatiques, ainsi que les mises à jour des modèles et des applications nécessaires pour utiliser les jeux de données, s’il est établit que c’est viable ; la NOAA produira un ou des rapport(s) d’évaluation sur la faisabilité de bout en bout pour que les jeux de données(s) pilotes répondent aux exigences de la NOAA.

Informations complémentaires :

PDF - 724.4 ko
Note : La nouvelle politique spatiale commerciale de la NOAA

Rédacteurs :
- Norbert Paluch, Conseiller Spatial et Représentant du CNES aux Etats-Unis, norbert.paluch@diplomatie.gouv.fr
- Amélie Perron, Représentante adjointe du CNES aux Etats-Unis, deputy-cnes@ambascience-usa.org