La protéine T - Cadhérine et le cancer du sein

, Partager

Des chercheurs du Burnham Institute for Medical Research (Burnham), La Jolla, Californie, ont montré que la protéine T-Cadhérine favorise l’angiogenèse tumorale mammaire. Cependant ils montrent également que son absence conduit à la dissémination du cancer.

La protéine T-Cadhérine est une protéine qui permet aux cellules d’adhérer les unes avec les autres et de se regrouper pour former des tissus. Les cellules cancéreuses, qui s’individualisent, ne produisent plus de T- Cadhérine, et seules les cellules des vaisseaux sanguins, qui approvisionnent la tumeur en oxygène et nutriments, continuent de la produire. Barbara Ranscht et Robert Oshima, du Burnham, et leur équipe, ont développé un modèle animal, le premier, pour étudier les effets de cette protéine sur l’angiogenèse tumorale en créant une lignée de souris, knock-out pour la protéine T-Cadhérine, qui développent des tumeurs mammaires spontanées.

Le modèle de tumeur développé par le laboratoire montre que la perte de la T-Cadhérine ralentit la croissance tumorale et améliore la survie, comparé aux souris contrôles chez qui la protéine est toujours exprimée. L’absence de T-Cadhérine retarde la croissance tumorale d’en moyenne 10 jours, diminue la taille de la tumeur, et les marqueurs de l’apoptose, indicateurs de suicide cellulaire, sont six fois plus élevés. Les souris knock-out vivent en moyenne 18.5 jours plus longtemps que les souris sauvages, soit approximativement 18 mois en durée de vie humaine. Les scientifiques ont pu constater que les souris sauvages développent des adénocarcinomes mammaires solides alors que les souris knock-out forment des tumeurs peu différenciées avec très peu de vaisseaux sanguins. Ils ont pu également observer que contrairement aux souris contrôles, les souris knock-out ne développent pas de nouveaux vaisseaux sanguins lors de la greffe d’adénocarcinomes. La protéine T-Cadhérine favorise donc le développement du cancer en permettant la croissance des vaisseaux sanguins. Son absence, qui freine l’angiogenèse, limite la croissance des tumeurs.

Ces résultats étaient plus ou moins attendus car la stratégie de ralentir la croissance des vaisseaux sanguins pour restreindre le développement tumoral et prolonger la survie, est déjà utilisée avec des médicaments tels qu’Avastin. Cependant de manière surprenante, les souris knock-out, qui survivent plus longtemps, présentent une aggravation de leur cancer : les cellules cancéreuses du sein métastasent dans les poumons, ce qui n’arrivent pas dans les souris contrôles dont les tumeurs sont hautement vascularisées.

Deux hypothèses pour expliquer cette observation sont envisageables : la perte de connexion entre les cellules vasculaires permet plus facilement aux cellules tumorales de rentrer dans les vaisseaux sanguins, ou bien les faibles flux sanguins et niveaux d’oxygène dans l’environnement tumoral entraînent la production de radicaux libres conduisant aux mutations et à la malignité. En d’autres termes, le fait de bloquer l’angiogenèse tumorale pourrait en fait entraîner sur le long terme une maladie plus agressive.

En conclusion, les thérapies anti-angiogéniques devraient être minutieusement évaluées car si la croissance de la tumeur primaire est ralentie, dans un même temps la patiente peut développer un cancer métastatique agressif. Il est donc important de développer des traitements qui empêchent cela.

Cette étude montre également pour la première fois dans un modèle animal que la protéine T-Cadhérine lie l’adiponectine, hormone produite par les tissus adipeux. L’adiponectine a un effet protecteur contre les maladies métaboliques incluant le diabète, l’hypertension, les maladies cardiaques, et est maintenant reliée à la fonction vasculaire dans un modèle animal. Alors que le lien entre cancer du sein et obésité est complexe, cette étude montre que chez les souris, la T-Cadhérine séquestre l’adiponectine, et fournit donc un lien conceptuel entre obésité et cancer.

Source :


- New Option for Targeted Breast Cancer Therapy, Study Suggests, ScienceDaily, 08/04/2008 - http://www.sciencedaily.com/releases/2008/04/080404160330.htm
- T-Cadherin Affects Blood Vessels Growth in Breast Cancer, Hormone for Fat Cells May Play a Role, News and Information, Burnham Institute for Medical Research, 03/04/2008 - http://www.burnham.org/default.asp?contentID=577

Pour en savoir plus, contacts :


- Sur la protéine T-Cadhérine : http://en.wikipedia.org/wiki/T-cadherin
- Sur l’angiogenèse : http://en.wikipedia.org/wiki/Angiogenesis
- Sur Barbara Ranscht : http://www.burnham.org/default.asp?contentID=217
- Sur Robert Oshima : http://www.burnham.org/default.asp?contentID=228
Code brève
ADIT : 54042

Rédacteur :

Camille Arnaud, deputy-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org - Mireille Guyader, attache-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….