La recherche universitaire en croissance mais l’apport de l’industrie continue de diminuer

, Partager

Selon une récente étude de la NSF, l’industrie américaine a encore diminué en 2004 son investissement de R&D dans les centres universitaires, pour la troisième année consécutive. La baisse a été de -2,4%, contre -1,1% en 2003 et -1,5% en 2002. L’apport du privé à la R&D dans les universités s’établit maintenant à 2,1 milliards de dollars, soit 4,9% de l’ensemble des dépenses de R&D en science et en ingénierie dans ces universités (42,945 milliards), budget lui-même en forte croissance (+7,2% en 2004, après +10,2% en 2003 et +10,9% en 2002).
Cette croissance des dépenses de R&D des universités est directement liée à la croissance des dépenses fédérales de R&D, lesquelles représentent maintenant 64% du budget R&D des universités.
La contribution des états et collectivités locales a suivi, avec une croissance de 7,4% en 2004, pour représenter 6,5% du budget R&D des universités (non compris la part de subvention à l’enseignement qui contribue à l’effort de R&D).
Par domaine les sciences de la vie viennent en tête avec 25,65 milliards, suivies par l’ingénierie (6,312 milliards), les sciences physiques (3,545 milliards) puis les sciences sociales (1,67 milliards) et l’informatique (1,405 milliards). De fait, au sein des sciences de la vie les sciences médicales (14,041 milliards) et la biologie (7,84 milliards) sont déjà nettement plus importantes que les autres domaines.
Cela conduit le ministère de la santé (Department of Health and Human Services) à être le premier contributeur, suivi par la National Science Foundation.


Parmi les universités John Hopkins est toujours en tête en matière de dépenses de R&D (1,375 milliards, en hausse) suivie, à distance, par UCLA (773 millions), Michigan State University (769 millions) et University of Wisconsin at Madison (764 millions) toutes en baisse. Stanford pointe en 8e position (671 millions), U.Penn en 10e, Cornell 11e, le MIT 12e et Berkeley en 13e, Duke étant 14e. Les 100 universités (sur 612 enquêtées, qui ont dépensé au moins 150.000 dollars en R&D) qui dépensent le plus en R&D représentent 80% des dépenses.

Source :

http://www.nsf.gov/statistics/infbrief/nsf06315/nsf06315.pdf

Pour en savoir plus, contacts :

http://www.nsf.gov/statistics/rdexpenditures/
Code brève
ADIT : 33401

Rédacteur :

Jean-Philippe Lagrange, attache-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….