La science menacée aux Etats-Unis ?

, Partager

Un appel, publié dans le New York Times du 9 septembre 2008, a été lancé par plusieurs scientifiques et chercheurs américains afin d’alerter l’ensemble des américains sur de récentes interventions de la politique dans le domaine de la science aux Etats-Unis. Selon cet appel, les disciplines scientifiques seraient actuellement menacées par des programmes politiques visant à privilégier l’intérêt de l’industrie et des partisans du créationnisme sur le bien-être du peuple américain, notamment en matière de santé, d’environnement et de sécurité nationale.

Cet appel, "Défendre la Science" (Defend Science) est un texte alarmiste dénonçant un certain nombre de dérives observées dans l’ensemble de la communauté scientifique américaine [1]. Ainsi, certains résultats de recherche se seraient vus modifiés afin de correspondre aux programmes politiques actuels. De même certains financements de recherche auraient été interrompus, ces recherches étant jugées incompatibles avec les fondements de la théorie du créationnisme [4].

De plus, ce texte souligne l’importance de conserver une démarche scientifique. Au-delà des idéaux religieux, la science représente l’enseignement d’une démarche scientifique basée sur la volonté de faire progresser les connaissances. Ce texte rejoint ainsi les inquiétudes émises par l’Union of Concerned Scientists sur la problématique de l’intégrité de la Science aux Etats-Unis [3]. Cette communauté de chercheurs a ainsi émis un rapport en 2004 mettant en évidence un certain nombre de dérives à l’échelle nationale remettant en cause les fondamentaux de la démarche scientifique.

Si le débat entre les partisans du créationnisme et ceux de la théorie de l’évolution n’est pas nouveau, l’adhésion aux idées créationnistes d’un certain nombre de membres du gouvernement occupant des postes à haute responsabilité, a depuis quelques années influencé les domaines de recherche scientifique privilégiés ainsi que le système d’enseignement(1). En effet, la théorie de l’évolution étant un des piliers de la science, l’enseignement des sciences serait remis en question dans plusieurs établissements secondaires du pays au nom du créationnisme.

Jusqu’à ce jour, "Défendre la Science" a recueilli plus de 6.000 signatures dans la communauté scientifique internationale. En cette période de campagne présidentielle, ce texte permet de relancer le débat sur le rôle et les devoirs de la science quant au leadership technologique et à la compétitivité des Etats-Unis. Cette thématique a ainsi fait l’objet d’un débat public le 30 août dernier, au cours duquel les deux candidats à la présidence se sont exprimés sur les principales problématiques scientifiques [2]. Les problèmes de l’enseignement des sciences et de la liberté de la recherche scientifique ont été débattus en tant que tels et reconnus comme condition nécessaire à l’aboutissement de toute recherche scientifique.

Source :


- [1] An urgent call by scientists to : DEFEND SCIENCE. New YorkTimes (9 Sept. 2008) - http://www.defendscience.org/statement.html
- [2] Science Debate 2008. (30 Août & 15 Sept. 2008) - http://www.sciencedebate2008.com/http://www/index.php?id=42
- [3] Scientific Integrity in Policy Making. An investigation into the Bush Administration’s Misuse of Science, Union of Concerned Scientists (Mars 2004) - http://www.webexhibits.org/bush/1.html
- [4] Science under siege : Scientific Integrity at the environmental Protction Agency - Audition à la commission de l’Energie et du Commerce. Audition du 18 Sept. 2008 - http://energycommerce.house.gov/cmte_mtgs/110-oi-hrg.091808.ScientificIntegrityEPA.shtml

Pour en savoir plus, contacts :

Site de l’Union of Concerned Scientists : http://www.ucsusa.org/
Code brève
ADIT : 56089

Rédacteur :

Agathe Dumas (deputy-envt.mst@ambafrance-us.org)

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….