La vérification des registres électoraux souffre d’une absence de standard

, Partager

Un rapport pour le compte du Center for Business and Government fondé par IBM décrit l’état actuel des registres d’électeurs aux Etats-Unis et des outils pour vérifier leur exactitude. Plutôt accablant, il fait état de risque de fraudes ou d’éviction injustifiée.
Surtout il es difficile de valider le contenu, notamment parce qu’il est difficile de comparer le registre des électeurs d’un état avec les registres des véhicules, des prisons ou ceux d’autres états : il n’y a pas de format normalisé pour décrire les personnes. Un manque que le Help America Vote Act n’a pas diminué : s’il oblige la création de bases de données des électeurs à l’échelle d’un état, il ne définit pas de norme, rendant difficile la recherche d’électeurs inscrits dans plusieurs états et l’interopérabilité avec les systèmes de vote électronique de fournisseurs différents.
Parmi les exemples de problèmes : il n’y a pas de norme pour la façon de coder les noms composés, une femme peut être inscrite sous son nom de jeune fille ou celui de son mari et peut utiliser son numéro de sécurité sociale ou celui de son mari, sans parler de la façon de renseigner les adresses. Par ailleurs, la comparaison doit tenir compte d’erreurs de saisie qui auraient pu être introduites. Enfin aucune procédure n’est mise en place pour supprimer l’électeur des bases de données d’un Etat lorsqu’il s’inscrit dans un autre.

Source :

http://www.technologyreview.com/read_article.aspx?id=17616&ch=infotech

Pour en savoir plus, contacts :

http://www.businessofgovernment.org/main/publications/grant_reports/details/index.asp?GID=227
Code brève
ADIT : 39658

Rédacteur :

Sébastien Morbieu, deputy-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….