Lancement d’un "Facebook génomique" aux Etats-Unis

, Partager

Une société privée spécialisée en génétique personnelle, a annoncé le 19 novembre qu’elle avait officiellement lancé et commencé à offrir ses services aux Etats-Unis. L’entreprise, baptisée 23andMe, en référence aux 23 paires de chromosomes qui constituent le génome de chaque personne, a été fondée par Linda Avey et Anne Wojcicki en 2006. Elle est conseillée par un groupe d’experts renommés dans les domaines de la génétique humaine, de la bioinformatique et de l’informatique.

Les services de l’entreprise sont de différents ordres et permettent à ses clients d’explorer leur génome, de suivre l’avancée de la recherche sur l’AND. Ils pourront ainsi mettre en relation les caractères identifiés dans leur génome avec ceux présents dans la base de donnée (famille ou toute autre personne) et ainsi de pouvoir retrouver leurs racines génétiques.

Le site Internet, affirme qu’il diffusera plus de 50.000 profils en donnant les génomes de chacun des utilisateurs sous un format compréhensible de tous et simple à utiliser. Les utilisateurs de ce test ADN pourront ainsi en savoir plus sur les maladies dont ils sont potentiellement porteurs, mais aussi sur leur généalogie et leur héritage génétique. La souscription se fait en ligne et les analyses sont réalisées sur un échantillon de salive envoyé par le client. L’ADN est ensuite extrait et déposé sur une micro-puce qui analysera plus d’un demi million de régions génétiques ceci afin de produire un profil génétique détaillée. Quatre à six semaines plus tard, les résultats sont mis en ligne, et permettront d’avoir des éléments concernant ses traits familiaux, ses ancêtres et les risques potentiels de maladies personnelles.

Le site Internet, considéré par la compagnie comme étant un "Facebook génétique", répertoriera les résultats et permettra aux utilisateurs de comprendre pourquoi ils n’aiment pas certaines saveurs ou certains aliments, ou s’ils partagent un ancêtre commun avec une célébrité ou un de leur ami proche.

Dans un cadre d’utilisation plus scientifique, les utilisateurs pourront, s’ils le souhaitent, participer à des études qui pourraient aider les chercheurs à trouver des traitements spécifiques pour le cancer ou encore permettre à la médecine de répertorier plus précisément les maladies des américains.

La protection des informations génétiques est particulièrement importante pour de nombreux utilisateurs, qui craignent que leurs assureurs ou d’autres groupes puissent utiliser leurs données génétiques. Les fondateurs de 23andMe affirment cependant que les données personnelles contenues dans leur système sont en sécurité et protégées par plus d’une douzaine de niveaux d’authentification et de codage.

Source :


- Communiqué de presse de 23andMe - 19/11/2007 - https://www.23andme.com/about/press/20071119/
- Article de Thomas Goetz - Wired - 17/11/2007 - http://www.wired.com/medtech/genetics/magazine/15-12/ff_genomics

Pour en savoir plus, contacts :


- "23andMe - A Biotech Startup Aimed at Helping People Manage and Understand Their Genetic Information" - Genetic Genealogy - 14/02/2007 - http://www.thegeneticgenealogist.com/2007/02/14/23andme-%e2%80%93-a-biotech-startup-aimed-at-helping-people-manage-and-understand-their-genetic-information/
- "What My Genome Says About Me" - Thomas Goetz - Wired - 17/11/2007 - http://www.wired.com/medtech/genetics/magazine/15-12/ff_genomics_sb
- "Genetic Nondiscrimination Bill Stalled in Senate" - Alexis Madrigal - Wired - 17/11/2007 - http://www.wired.com/science/discoveries/news/2007/11/genomics_sidebar
Code brève
ADIT : 52206

Rédacteur :

Julien Moriggi (deputy-sdv.mst@ambafrance-us.org)

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….