Lancement d’un programme d’échange de professionnels du transfert de technologies entre la France et les USA

, Partager

Le transfert de technologies est défini comme étant le processus de transfert des découvertes scientifiques des organismes de recherches vers une organisation qui les développera et les commercialisera (définition de l’AUTM, Association of Technology Transfer Managers http://www.autm.net/).

Si l’on en croit cette définition, la notion de transfert de technologies ou de valorisation de la recherche a toujours existé mais elle n’a pas toujours été très formalisée. En effet, la structuration des processus de transfert de technologies par la création d’offices dédiées à cette tâche est très récente tant aux Etats-Unis qu’en France.

Aux Etats-Unis, on estime que cette fonction a réellement démarré par l’instauration du Bayh Dole Act au début des années 80. L’objectif principal de cette loi, votée par le congrès américain le 12 décembre 1980, est de permettre aux organismes de recherche ou petites entreprises de rester propriétaires de leur propriété intellectuelle financée fédéralement.

Les répercutions positives de cette loi sur les structures de valorisation de la recherche ont commencé à se faire sentir au bout de 10 ans et c’est au début des années 90 que les premiers résultats probants sont apparus et que la fonction de transfert de technologies s’est réellement structurée aux Etats-Unis. On observe ainsi aujourd’hui le développement d’un réel savoir-faire en termes de transfert de technologies qui se traduit entre autres par l’élaboration de nouvelles stratégies.

La France a suivi à peu de choses près le même développement malgré un décalage de quelques années. C’est dans ce contexte qu’à été développé le "France-USA Technology Transfer Fellowship Exchange Program". A l’initiative du service scientifique de l’Ambassade de France aux Etats-Unis et en partenariat avec l’AUTM ce programme est destiné à promouvoir les échanges entre professionnels français et américains du transfert de technologies.

Le but est de permettre à des managers seniors du transfert de technologies, désireux de développer leurs compétences en matière de valorisation de la recherche, d’être accueillis dans une structure outre-atlantique pendant une période de 1 à 3 mois. Ce programme qui sera effectif en 2008 a été précédé par de premiers échanges de courte durée très prometteurs. En effet, depuis 2006, les échanges franco-américains dans le domaine du transfert de technologies se sont intensifiés. Parmi les différents bénéficiaires de ces échanges, David Gulley du Département de développement économique et technologique de l’Université de l’Illnois a ainsi pu rencontrer de nombreux acteurs parisiens du transfert de technologies dans le domaine des sciences de la vie lors de sa visite d’une semaine en France et Emanuelle Pascolo de l’AP-HP a eu l’opportunité de visiter les principaux acteurs du transfert de technologies dans le domaine médical dans la région de Boston et New York. Leurs retours ont été extrêmement positifs. Les structures d’accueil ont été agréablement surprises des activités développées par leurs visiteurs et ces rencontres vont certainement être le point de départ de nouvelles collaborations.

Un programme similaire au "France-USA Technology Transfer Fellowship Exchange Program" existe déjà à Boston University. Il a été initié par Ashley Stevens et permet à des professionnels du transfert de technologies du monde entier de travailler directement en collaboration avec son équipe sur des cas concrets. Boston University présentant un réel intérêt pour les échanges de professionnels à dimension internationale, va d’ailleurs être un partenaire clé du programme d’échange franco-américain.

Ce programme, au-delà du bénéfice qu’il représente pour la communauté du transfert de technologies, pourra à terme permettre à tous les établissements partenaires de renforcer leur capacité à transférer le savoir développé vers la société tout entière, offrant dans le même temps une bonne opportunité d’accroître les coopérations entre la France et les USA dans le domaine de la recherche.

Source :

Rencontre avec les personnes citées : http://www.tt-fellow-exchange.org/

Pour en savoir plus, contacts :


- AUTM : http://www.autm.net/
- Bayh-Dole Act : http://www.autm.net/aboutTT/aboutTT_bayhDoleAct.cfm
- Rapport sur la valorisation de la recherche, Inspection générale des finances et Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche : https://www.igf.minefi.gouv.fr/sections/rapports/valorisation_de_la_r/
Code brève
ADIT : 52103

Rédacteur :

Aline Charpentier, deputy-inno.mst@consulfrance-boston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….