Lancement de la première base de données complète relative au microbiome oral humain

, Partager

En décembre 2007, le NIH a lancé le projet Human Microbiome [1] qui a comme but le séquençage tous les gènes ou génomes, de micro-organismes représentants de communautés microbiennes. Ces échantillons, prélevés dans la bouche, la peau, tube digestif, le nez et le tractus urogénital féminin de plusieurs participants ont permis de découvrir des communautés microbiennes complexes qui occupent la plupart des parties du corps humain.

Dans le cadre du projet Human Microbiome, les chercheurs de l’Institut national de recherche dentaire et craniofaciale (NIDCR) et leurs collègues internationaux ont lancé le premier répertoire complet du microbiome oral, listant ainsi les 600 micro-organismes connus vivant actuellement dans la bouche humaine.

Ces études permettront de définir la façon dont les microbes contribuent au maintien de la santé ou, au contraire, jouent un rôle dans les maladies chroniques, telles que les caries dentaires et les maladies parodontales.

Le répertoire, mis en ligne gratuitement, sera le dictionnaire de référence de ces microorganismes qui seront classés selon une numérotation standardisée. Il possèdera des données biologiques qui présenteront de façon détaillée chaque espèce ainsi qu’un vaste catalogue référençant des milliers de gènes exprimés par ces microbes. Il permettra également de développer un système de nomenclature, jusqu’alors inexistant, qui facilitera la recherche collaborative. Le site est supervisé par des scientifiques de l’Institut Forsyth à Boston et du King’s College de Londres.

Un des plus grand avantage de cette base de données est qu’elle catégorise chaque microbe par sa séquence d’ARNr 16S. Cette empreinte digitale distinctive de l’information génétique est utilisée par de nombreux scientifiques et permet d’identifier plus précisément les micro-organismes étudiés. L’ARNr 16S permet également de placer les microorganismes dans un arbre généalogique, ce qui permet de les relier génétiquement les uns aux autres.

Le microbiome oral est très riche en données, et ce dictionnaire, qui doit encore être affiné, pourrait devenir d’ici quelques années, un moteur de recherche indispensable pour les scientifiques afin de développer de nouvelles thérapies dans le domaine des maladies bucco-dentaires.

Source :


- Scientists Launch First Comprehensive Database of Human Oral Microbiome - NIH Press release - 25/03/2008
- Human Oral Microbiome Database : http://homd.org/

Pour en savoir plus, contacts :

[1] Lancement du Human Project Microbiome - BE Etats-Unis 106 - 11/01/2008
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/52538.htm
Code brève
ADIT : 53727

Rédacteur :

Julien Moriggi - deputy-sdv.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….