Lancement et premières transmissions réussis pour JASON-2

, Partager

Le satellite d’altimétrie JASON-2, fruit d’une coopération franco-américaine de longue date en matière d’océanographie spatiale, a été lancé avec succès au matin du 20 juin depuis la base de Vandenberg en Californie. Le satellite s’est séparé de son lanceur Delta-2 comme prévu avant de déployer ses panneaux solaires et la plupart des instruments ont été activés dans les jours qui ont suivi le lancement.

L’instrument DORIS (Détermination d’Orbite et Radiopositionnement Intégré par Satellite) réalisé par le CNES, ainsi que la plateformeplate-forme GPS (Global Positioning System) qui servent tous les 2 à localiser très précisément le satellite sur son orbite ont été activés en premier avant les instruments scientifiques que sont l’altimètre Poseïdon-3 du CNES et le radiomètre de la NASA AMR (Advanced Microwave Radiometer). Les premiers signaux de poursuite du satellite ont pu être captés par la station d’Usingen en Allemagne dès l’après-midi du 20 juin et les premiers messages de données -transmis à des fins de tests puisque les instruments ne sont pas encore calibrés- ont pu être traités par le CNES 48h après le lancement. D’ici le 3 juillet, le satellite devrait rejoindre l’orbite de son prédécesseur Jason-1, à 1336 km d’altitude, suivant ce dernier de 60 secondes afin de voler en tandem pendant 6 mois pour pouvoir comparer les mesures de chacun et calibrer correctement Jason-2.

Le lancement de Jason-2 dont la mission est prévue pour durer 5 ans, permet d’éviter une interruption dans l’approvisionnement en données océaniques après les missions Topex-Poseïdon de 1992 et Jason-1 de 2001. L’altimètre de Jason-2 fournira des mesures du niveau des océans d’une précision de 2 ou 3cm qui, une fois analysées, permettront aux océanographes d’avoir des renseignements primordiaux sur les courants, les températures ou encore la salinité des océans. De plus en plus d’organisations civiles ou militaires utilisent régulièrement ces données altimétriques cruciales pour comprendre les changements climatiques à long terme -les océans absorbent 80% du réchauffement de la planète- ou prévoir les phénomènes météorologiques à plus court-terme.

Le CNES et la NASA ont développé conjointement les instruments de Jason-2 et les agences météorologiques européennes et américaines -Eumetsat et la NOAA- prendront en charge la récupération et la gestion des données une fois les tests de calibration terminés. Un futur Jason-3 sera nécessaire à la continuité des données, cependant les participations des divers acteurs n’ont pas encore été précisées même si la NASA a déjà laissé entendre que la production d’une copie de Jason-2 l’intéressait assez peu étant donné sa vocation d’agence de recherche et développement.

Source :


- Space News, 20/06/2008 - http://www.space.com/spacenews/launchindustry/Jason2web062008.html
- Eumetsat, 21/06 et 23/06 - http://www.eumetsat.int/Home/index.htm

Pour en savoir plus, contacts :

Pour visionner les images du lancement et obtenir plus d’informations : http://jason2-cnes.fr/
Code brève
ADIT : 55165

Rédacteur :

François Didelot cnes.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….