Lancement imminent pour le dernier né des satellites météo de la NOAA

, Partager

Le lancement du satellite météorologique NOAA-N Prime qui devait intervenir mercredi 4 février au petit matin sur la base de Vandenberg en Californie a été suspendu 30 minutes avant le décollage en raison d’un problème technique sur le pas de tir. Peu après avoir fait le plein des réservoirs du lanceur Delta II en oxygène liquide, une pression anormale au niveau de l’azote gazeux contrôlant le remplissage et le vidage de ceux-ci a conduit à la suspension du compte à rebours pour la journée. Une deuxième tentative de lancement était prévue le jeudi 5 février au matin, néanmoins, c’est cette fois-ci une fuite de fréon dans un système de refroidissement sur le pas de tir qui a entraîné un report supplémentaire du tir de 24h.

Le lanceur Delta II fête néanmoins ce mois-ci son 20ème anniversaire avec ce premier lancement de l’année 2009 à Vandenberg, le pas de tir principal de la côte ouest américaine. A l’est, le lancement de la navette spatiale Discovery à Cap Canaveral a d’ailleurs également été repoussé d’une semaine après la découverte d’une anomalie au niveau d’une valve conduisant l’hydrogène liquide dans les moteurs du shuttle.

Dernier né d’une série de 5 satellites météorologiques à orbite polaire (POES : Polar Operational Environmental Satellite), NOAA-N Prime a été construit par Lockheed Martin pour la NASA (National Aeronautics and Space Administration) et la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) et clôture un programme d’observation météo américain datant de 1960 (lancement de TIROS-1, le premier satellite d’observation météo au monde par la NASA). Les observations de la surface terrestre et de l’atmosphère qu’il réalisera fourniront des données vitales pour les prévisions météorologiques de la NOAA - en particulier en cas de préventions de catastrophes naturelles - et pour les recherches sur le changement climatique. L’agence américaine, ainsi que son partenaire européen Eumetsat - European Organisation for the Exploitation of Meteorological Satellite - recueilleront les informations du satellite depuis leurs stations au sol en Virginie, en Alaska et en Norvège.

Le satellite NOAA-N Prime comprend notamment deux radiomètres et 3 sondeurs ainsi que des détecteurs de particules dédiés à l’observation des tempêtes solaires (flux de particules provoquées par des éruptions solaires et pouvant notamment affecter les communications spatiales). Un système de recueil de données de nouvelle génération, conçu par le CNES, est également embarqué à bord du satellite et permettra de relayer des données environnementales in-situ. L’agence spatiale française a aussi fourni le processeur de données de l’instrument de recherche et de sauvetage à bord de NOAA-N Prime qui fonctionnera dans le cadre du programme de secours COSPAS-SARSAT - qui a permis de sauver 24 500 vies depuis 1982.

Une fois la période de vérification en orbite passée, 45 jours après son lancement, NOAA-N Prime sera renommé en NOAA-19 et complètera la constellation de satellites météo de la NOAA. Ce lancement est essentiel compte tenu de la demande croissante de couverture fiable et précise des phénomènes environnementaux a déclaré Mary Kicza, l’Administratrice de la branche satellite de la NOAA.

NOAA-N Prime avait été gravement endommagé par une lourde chute pendant une manoeuvre dans les salles blanches de Lockheed Martin en septembre 2003, ce qui avait coûté $200 Millions et 4 ans de retard du programme.

Source :


- Communiqué de Presse, Vandenberg Air Force Base, 04/02/2009 - http://www.vandenberg.af.mil/news/story.asp?id=123133852
- Article de NasaSpaceFlight.com, 04/02/2009 - http://www.nasaspaceflight.com/2009/02/live-ula-delta-ii-nasas-noaa-n-prime/

Pour en savoir plus, contacts :


- Le site de la NASA couvrant le lancement et donnant des éléments sur la mission NOAA-N Prime : http://www.nasa.gov/mission_pages/NOAA-N-Prime/main/index.html
- Le site de la NOAA détaillant la mission : http://www.osd.noaa.gov/POES/noaa_n_prime.htm
Code brève
ADIT : 57629

Rédacteur :

François Didelot , cnes.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….