Le CNES rend hommage à Charles Elachi, directeur du JPL

, Read this page in English , Partager

Charles Elachi, l’emblématique Directeur du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA, a quitté ses fonctions le 30 juin 2016. A cette occasion, la communauté spatiale internationale s’est rassemblée au JPL, à Pasadena en Californie, pour rendre un vibrant hommage à son Directeur depuis 14 ans et au laboratoire qu’il a intégré il y a 45 ans.

Né en 1947 au Liban, Charles Elachi obtient son baccalauréat en France, puis se dirige vers des études scientifiques et obtient son diplôme d’ingénieur à l’Institut Polytechnique de Grenoble en 1968. Il décide alors de partir faire sa thèse au CalTech, à Pasadena. C’est à cette occasion qu’il découvre le Jet Propulsion Laboratory (JPL), le principal centre d’exploration planétaire de la NASA, qu’il rejoint en 1971, après avoir reçu son diplôme de Doctorat en Génie Electrique, pour y poursuivre ses recherches sur la télédétection planétaire. Il occupera ensuite de nombreuses fonctions, notamment comme Principal Investigator sur de nombreuses missions spatiales, avant de devenir Directeur du JPL et de ses 5.000 personnes.

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, était présent à cette occasion, aux côtés de très nombreuses personnalités de la communauté spatiale américaine et internationale, pour rendre hommage à Charles Elachi et saluer son incroyable parcours. En France et au CNES, le nom de Charles Elachi, un francophile convaincu, restera attaché à la mission Curiosity, dont l’atterrissage sur Mars en 2012, a tenu en haleine le monde entier. Cette mission est l’un des plus beaux emblèmes de la coopération spatiale franco-américaine, ses deux principaux instruments, ChemCam et SAM, étant français et pilotés depuis le FIMOC (French Instrument Mars Operations Centre) du Centre Spatial de Toulouse.

A cette occasion, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « C’est avec une très grande fierté que j’ai participé à l’hommage rendu à Charles Elachi, avec l’ensemble de la communauté spatiale américaine et internationale. Les réalisations de Charles Elachi inspirent le respect et couronnent une carrière de 45 années consacrées à la recherche spatiale, un véritable record. Pour le CNES, son nom sera toujours associé à Mars et à Curiosity, une véritable prouesse et l’exemple parfait de la coopération spatiale franco-américaine. »