Le CNRS étend son réseau de collaborations aux Etats-Unis

, Partager

Le 25 septembre 2019, le CNRS et l’Université de Chicago (8ème université mondiale) ont signé un accord de partenariat pour financer des collaborations franco-américaines en recherche et formation dans le domaine scientifique. Un second accord officialisant la création d’un IRL (International Research Lab) dédié à la cosmologie associant le CNRS, UC Berkeley (5ème université mondiale), et le LNBL, a été signé le 27 septembre.

Le CNRS a signé le 25 septembre 2019 un accord avec l’Université de Chicago qui est une université mondialement reconnue. Cet accord permettra de financer une dizaine de bourses de thèse dans de nombreux champs de recherche, allant de l’ingénierie moléculaire, sciences humaines et sociales, mathématiques, sciences informatiques à la biologie. Ce partenariat associe également les laboratoires nationaux Argonne et Fermilab qui sont tous les deux affiliés à l’Université de Chicago.

Ce nouveau partenariat vient renforcer la dynamique de rapprochement entre l’Université de Chicago et les institutions françaises. L’Université de Chicago et le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères cofinancent l’émergence de projets de recherche bilatéraux entre la France et l’Université de Chicago dans le cadre d’un appel à projet annuel FACCTS. L’Université de Chicago a également lancé le double diplôme de doctorat avec des universités françaises. Enfin, l’Université de Chicago a récemment décidé de renforcer sa présence en France avec l’extension de son campus à Paris qui sera une vitrine de l’Université vers la France, l’Europe et l’Afrique.

De gauche à droite : Juan de Pablo (Vice-président des laboratoires nationaux), Alain Schuhl (CNRS - Directeur général délégué à la science), Daniel Diermeier (Doyen de l’Université de Chicago)

La délégation du CNRS s’est ensuite rendue à Berkeley pour signer l’accord de création du Centre Pierre Binétruy. Cet IRL (International Research Lab) implique UC Berkeley, le Lawrence Berkeley National Laboratory, et l’IN2P3 (Institut National de physique nucléaire et de physique des particules). L’IRL est une structure CNRS qui permet de mettre en œuvre une collaboration scientifique internationale très intégrée : véritable unité mixte de recherche à l’étranger, il accueillera notamment des chercheurs expatriés.

Le Centre Pierre Binétruy aura pour cœur de cible la cosmologie. Il est le résultat d’une collaboration étroite initiée par Saul Perlmutter, prix Nobel 2011, chercheur au Lawrence Berkeley National Laboratory, et Pierre Binétruy, physicien théoricien français. Pierre Binétruy étant décédé en 2017, le Centre portera son nom en son honneur. Cette collaboration avait été soutenue dès le début par le Fonds France-Berkeley. Ce dernier finance des projets de recherche bilatéraux entre la France et les universités de UC Berkeley et de UC Davis. L’ouverture de l’IRL constitue un succès pour la mission de promotion des collaborations Franco-Américaines du Fonds qui a fêté ses 25 ans cette année.