Le California Healthcare Institute demande plus de collaboration entre industriels et agences de santé pour une meilleure préparation à de futures catastrophes sanitaires

, Partager

Les membres du California Healthcare Institute (CHI), groupe d’influence des industries de santé californiennes, ainsi que des membres des agences de santé et de régulation de l’Etat se sont réunis jeudi 17 novembre au siège de l’entreprise Gilead à Foster City, lors du troisième forum annuel sur la politique de santé en Californie.
La problématique abordée cette année concerne les moyens de se préparer et de répondre à de futures catastrophes sanitaires, comme par exemple, une épidémie de grippe aviaire ou une attaque bioterroriste.
Le président et CEO du CHI, David Gollaher, résume ainsi le message principal délivré par ce groupe de lobbying : "Il est essentiel que les leaders de l’industrie biomédicale renforcent leurs coopérations avec le secteur public pour mettre en phase la production de technologies médicales avancées à grande échelle avec les stratégies de santé publique retenues". Les technologies concernées sont multiples : vaccins, diagnostiques, administration de doses, soins aux patients…
La FDA (Food and Drug Administration) par la voie de Scott Gottlieb, haut fonctionnaire aux affaires médicales et scientifiques, a présenté un de ses objectifs principal actuel : l’amélioration de la sécurité des produits et des patients. En ce sens 10 millions de dollars seront débloqués afin d’améliorer le recueil des informations de post-commercialisation des médicaments. La FDA collabore avec les autorités de santé britanniques qui ont déjà mis en place un code de pratique pour les Industries Pharmaceutiques. La FDA souhaite améliorer le recueil et le traitement des informations épidémiologiques concernant les effets secondaires attribués aux médicaments commercialisés et améliorer la communication vers la presse, les médecins et les patients (meilleure information des médecins sur le management du risque et le signalement des effets secondaires des médicaments, création d’une notice électronique consultable en pharmacie, amélioration de la lisibilité de la notice…).

Source :

Conférences du California Healthcare Policy Forum : http://www.chi.org/home/event_detail.php?pid=265&eid=182&type=1&subSel=4

Rédacteur :

Peggy Rematier, vi.sdv@consulfrance-sanfrancisco.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….