Le Congrès et le Sénat américains incitent les chercheurs à rendre public gratuitement leurs résultats

, Partager

Les NIH (National Institutes of Health) ont lancé en mai 2005 une politique visant à favoriser l’accès au public des résultats issus des recherches qu’ils financent. Selon les NIH, le public, les fournisseurs de soins de santé, les enseignants et les chercheurs ne devraient pas payer des centaines de dollars pour s’abonner aux journaux scientifiques qui donnent accès aux résultats des recherches qu’ils financent sur fonds publics fédéraux.
Ainsi, les NIH demandent que les chercheurs rendent le manuscrit final de leurs recherches disponible au public immédiatement après la publication par le journal. Pour cela l’Agence a développé un système protégé de soumission en ligne de manuscrits, permettant aux chercheurs de référencer les articles dans la ’NIH Library of Medecin’ sur PubMed Central.
Toutefois, une étude réalisée par les NIH montre que, jusqu’à présent, moins de 4% des articles acceptés pour publication -et dont les recherches sont financées par les NIH- ont été insérés dans la base.
Le Congrès américain a, le mois dernier, apporté son soutien à la politique des NIH. Il demande à ce que les articles soient rendus public au maximum 6 mois après publication contre les 12 mois que les revues essayaient d’imposer.
Le Sénat a cette semaine aussi affirmé son soutien aux NIH tout en soulignant la nécessité de maintenir la viabilité du système de revenus des journaux scientifiques, ce qui reste essentiel pour assurer la qualité des recherches publiées.

Source :

http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2006/03/09/AR2006030901960.html

Pour en savoir plus, contacts :


- http://publicaccess.nih.gov
- http://www.taxpayeraccess.org/congress.html
Code brève
ADIT : 32758

Rédacteur :

Peggy Rematier, vi.sdv@consulfrance-sanfrancisco.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….