Le MIT et le gouverneur Patrick s’unissent au service de l’innovation

, Partager

L’ancien gouverneur du Massachussetts, Deval Patrick, vient d’annoncer son passage vers le secteur privé en rejoignant l’Innovation Initiative du MIT [1]. Une initiative qui s’inspire directement du succès de l’Energy Initiative [2] visant à coordonner les travaux du MIT dans le domaine de l’énergie.

Le gouverneur Patrick, dont le deuxième mandat de quatre ans s’est terminé en début d’année, rejoint donc le prestigieux Institut où il aura pour charge de fédérer un réseau national et international d’universités, d’industriels et de politiques autour de l’initiative. Un rôle bien en phase avec la politique qu’il a mise en place lors de son mandat.

Le modèle de l’Energy Initiative

Le but de ce type d’initiative est de structurer l’ensemble des recherches des différentes écoles du MIT dans les domaines concernés afin de de leur donner une visibilité auprès d’acteurs industriels et d’équilibrer les forces centrifuges naturelles de la liberté académique.

Par exemple et dans le cas de l’énergie, les entreprises intéressées par les recherches de l’Institut financent le MIT à travers l’Energy Initiative. Les financements industriels passent par une adhésion (payante) à l’initiative et des contributions qui peuvent être conséquentes puisqu’elles peuvent atteindre plusieurs millions de dollars, sur plusieurs années. Ces financements permettent à l’Institut de lancer des appels à projets (internes aux MIT) sur des thèmes d’intérêt pour l’industrie, finançant ainsi les départements de recherche concernés. Ce mécanisme vient en complément de financements directs de la recherche pour certains laboratoires qui ont établi des contacts avec l’industrie.

Une manière donc pour le MIT de garantir un considérable rayonnement mondial auprès de grands acteurs industriels (on compte par exemple parmi ses membres des entreprises françaises telles que Schlumberger, Total et EDF), une constante valorisation de ces recherches, facilitant les relations avec les jeunes diplômés, tout en garantissant une rentrée d’argent, non négligeable alors que les budgets fédéraux stagnent [3].

MIT Innovation Initiative

Sur le même exemple et d’après les récentes annonces et interventions des membres (voir la présentation de Fiona Murray, Co-Directrice de la MIT Innovation Initiative [4]), l’idée de l’Innovation Initiative du MIT est de fournir une organisation formelle inter-campus, ainsi qu’un ensemble de correspondants désignés afin de travailler au rayonnement des innovations du MIT. En clair, elle permet la mise en avant d’une compétence où l’Institut excelle déjà, et la valorisation et la commercialisation de ces innovations.

En pratique, cela pourra permettre la création de partenariats entre universités, groupes industriels ainsi qu’avec des gouvernements. La création de ces partenariats pourra alors stimuler la croissance et catalyser la création d’écosystèmes et hubs d’innovations. Un modèle qui a largement fait ses preuves dans la région de Boston, par exemple pour les sciences de la vie [5] les technologies propres [6] et plus récemment le domaine de l’eau [7].

Les nouvelles fonctions de l’ancien gouverneur

Officiellement, D. Patrick sera un chercheur invité au sein de l’Initiative Innovation MIT. Dans son nouveau rôle, il pourra utiliser son carnet d’adresses pour connecter universités, industrie et acteurs gouvernementaux au MIT. Il fera également des apparitions régulières sur le campus, participera à des séminaires avec étudiants et professeurs [8]. Au cours de ses huit années en tant que gouverneur, Patrick a souligné l’importance de construire des centres d’innovation et de tisser des liens avec les entreprises et le monde universitaire, en citant très souvent l’exemple du MIT. Il va avoir l’occasion de repasser à la pratique.

Deval Patrick a largement contribué à renforcer la position de leader mondial du Massachussetts dans une variété d’industries de pointe au cours des dernières années, de la biotechnologie et de la technologie de l’information aux énergies propres [9] [10]. On retiendra également plusieurs missions tournées vers l’innovation dans des pays tels qu’Israël, Singapour et, très récemment, la France [11]. Une position naturelle, donc, pour l’homme que l’on présente comme un diplomate de l’innovation avec encore une belle carrière devant lui.

Sources :


- [1] http://innovation.mit.edu/about
- [2] http://mitei.mit.edu/
- [3] http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/77643.htm
- [4] http://video.mit.edu/watch/mit-impact-the-mit-innovation-initiative-27474/
- [5] http://www.masslifesciences.com/
- [6] http://www.masscec.com/
- [7] http://www.newengland-win.org/
- [8] http://newsoffice.mit.edu/2015/deval-patrick-mit-innovation-initiative-0113
- [9] http://www.mass.gov/eea/docs/doer/renewables/wind/wind-energy-ma-2020.pdf
- [10] http://www.bulletins-electroniques.com/rapports/smm14_018.htm
- [11] http://betaboston.com/news/2014/09/22/backed-by-gov-patrick-mass-tech-organizations-announce-a-flurry-of-strategic-links-in-france/

Pour en savoir plus, contacts :

Rapport innovation initiative : http://innovation.mit.edu/sites/default/files/images/MIT_Innovation_Initiative_PreliminaryReport_12-03-14.pdf
Code brève
ADIT : 77683

Rédacteurs :


- Maxime HUYNH - Deputy Attache for Science & Technologies - Innovation & Entrepreneurship -
- maxime.huynh@ambascience-usa.org
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….