Le Massachusetts débloque 3,4 millions pour doper l’activité des jeunes pousses en sciences de la vie

, Partager

Inutile de le rappeler, la période actuelle n’est pas des plus propices aux activités de hautes technologies dans les sciences de la vie. La situation économique favorise de fait les investissements financiers à court terme associés à un risque faible. Les victimes immédiates de cette situation sont les start-ups de biotechnologies. Comme nous l’indiquions dans notre étude sur l’activité de capital risque, seules les entreprises les plus matures s’en sortent par des jeux de restructuration et d’alliances avec l’industrie pharmaceutique. Ce n’est pas le cas des jeunes entreprises à des stades précoces qui peinent à financer leur projet de développement économique. Ces entreprises sont pourtant souvent considérées comme des moteurs de croissance en plus d’être porteuses de formidables espoirs thérapeutiques.

C’est la raison pour laquelle le Massachusetts a choisi de les aider dans le cadre de son plan de un milliard de dollars annoncé en 2007. L’agence chargée de mettre en oeuvre ce plan, le "Massachusetts Life Science Center", vient d’annoncer le déblocage de 3,4 millions de dollars à destination de 7 start-ups locales. Chacune d’entre elle se verra accorder un prêt de 500.000 dollars (sauf une dont le montant du prêt s’élève à 400.000 dollars). Ces prêts, dont le taux d’intérêt annuel est fixé à 10%, sont remboursables d’ici 5 ans. Cette somme est certes insuffisante pour le développement de produit. Mais elle permet le financement de certains volets de développement tout en servant de caution à des levées de fonds ultérieures auprès de sociétés de capital-risque. L’idée est également de favoriser la participation d’entreprises privées, à l’instar de Johnson & Johnson qui contribue d’ores et déjà à hauteur de 500.000 dollars à ce programme de financement.

Les entreprises bénéficiaires de ce financement sont :
- "Eurotropics Pharmaceutical" cible le traitement de formes particulièrement agressives et résistantes de myélomes, lymphomes, leucémies.
- "Good Start Genetics" développe des diagnostics moléculaires abordables destinés à détecter des variations génétiques indésirables chez de futurs parents. Cette technologie est issue du laboratoire de George Church de la "Harvard Medical School".
- "Invivo Therapeutics" développe des biomatériaux qui, combinés à des traitements cellulaires et médicamenteux, pourraient résorber certains traumatismes de la moelle épinière. Les essais cliniques humains devraient être lancés d’ici un an.
- "Pluromed" propose un produit destiné à améliorer la chirurgie cardiovasculaire. Il s’agit d’un bouchon vasculaire thermo-rétractable qui peut être utilisé au cours d’une opération pour isoler une tumeur par exemple. Une fois la tumeur asphyxiée, le bouchon est complètement résorbé.
- "Spectra Analysis" propose des systèmes de spectroscopie moléculaire à application pour chromatographie.
- "Wadsworth Technologies" propose un produit actuellement en essais cliniques qui permet de réparer des plaies profondes sans avoir recours à la chirurgie.
- "Wolfe Laboratories" est une société de service qui propose toute une gamme d’activités pré-cliniques à l’industrie pharmaceutique et biotechnologique (formulation, développement de procédés).

Source :


- "Massachusetts’ $1B Life Sciences Plan Pumps $3.4M in Loans into Startups", Ryan McBride, XConomy, 29/04/09 - http://www.xconomy.com/boston/2009/04/29/massachusetts-1b-life-sciences-plan-pumps-34m-in-loans-into-startups/
- "Biotech Industry Reports a profit, but many companies still struggle for survival", Steven Burill, Biopharmainternational, Avril 2009

Pour en savoir plus, contacts :


- Eurotropics Pharmaceutical, http://eutropics.com/
- InVivo Therapeutics, http://www.invivotherapeutics.com/
- Pluromed, http://www.pluromed.com/
- Spectra Analysis, http://www.spectra-analysis.com/
- Wolfe Laboratories, http://www.wolfelabs.com/
- Massachusetts Life Science Center, http://www.masslifesciences.com/
Code brève
ADIT : 59072

Rédacteur :

Aline Charpentier, deputy-inno.mst@consulfrance-boston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….