Le NIAID accorde au Scripps Research Institute 51 millions de dollars pour financer des études sur les mécanismes de la réponse immunitaire

, Partager

Le NIAID (National Institute of Allergy and Infectious Diseases), qui fait partie intégrante du NIH (National Institute of Health) principale agence de financement fédérale en biosciences, vient d’accorder un financement à la hauteur de 51 millions de dollars sur 5 ans au projet mené par le Pr. Richard Ulevitch, chef du département d’immunologie du Scripps Research Institute (TSRI). Ce financement fait suite au précédent contrat accordé par le NIAID en 2003 pour une somme de 24 millions de dollars dédiée à la création d’une encyclopédie de l’immunité innée.

Ce second investissement est destiné à financer une approche pluridisciplinaire des mécanismes mis en jeu au cours des réponses immunitaires innées et adaptatives, et fera appel à une large palette de compétences s’étalant de l’informatique jusqu’à la génétique. A terme, les résultats obtenus devraient permettre de développer de nouvelles approches diagnostiques et thérapeutiques dans le cadre des maladies infectieuses. Plusieurs entités scientifiques sont associées à ce projet : The Institute for Systems Biology (Seattle, WA), Stanford University (Palo Alto, CA) et The Australian National University (Canberra, AU).

Le professeur Ulevitch et ses collaborateurs vont travailler sur des modèles animaux. Des souris vont être exposées à différents virus, tels que par exemple celui de la grippe, mais également à des bactéries, telles que Salmonella et Listeria, puis des criblages visant à identifier les souris mutantes dont la réponse immunitaire est altérée, seront réalisés.

En outre, les données apportées par la génomique, la protéomique, les mathématiques et la modélisation informatique seront mises en commun afin d’identifier les différents acteurs de la réponse immunitaire. Le but est de rassembler le maximum d’informations sur ceux-ci indépendamment de leur fonction et d’examiner ces données sous tous les angles afin de comprendre le fonctionnement du système dans sa globalité. L’utilisation de la spectrométrie de masse ainsi que l’analyse du transcriptome permettront d’appréhender leur fonction au sein de la réponse immunitaire.

A terme, les équipes vérifieront que les données obtenues chez la souris sont transposables chez l’Homme. Ce qui aux dires du Pr Ulevitch représente un véritable défi : "We understand that translating the findings from mouse models to human cells is a complex challenge, one without a single solution".

Le consortium prévoit de mettre à la disposition de la communauté scientifique un rapport en ligne détaillant les avancées du projet, accessible à un public de non spécialistes.

Source :


- Scripps Research Wins $51 Million Contract to Study Critical Immune Response Mechanisms, Eric Sauter, News and Views Online Weekly of the Scripps Research Institute, Vol 7. Issue 32, 29/10/2007 - http://www.scripps.edu/newsandviews/e_20071029/ulevitch.html
- NIAID Funds $51 Million Contract to Create Comprehensive Model of Immune Responses, NIAID News & Events, Tuesday, 23/10/2007 - http://www3.niaid.nih.gov/news/newsreleases/2007/immune_contract.html

Pour en savoir plus, contacts :


- A better view, Richard Ulevitch opens windows into immune systems’ response to infection, TSRI News and Publications : http://www.scripps.edu/news/endeavor/endeavor2002/end5102.html
- NIAID Overview : http://www3.niaid.nih.gov/about/overview
- About TSRI : http://www.scripps.edu/intro/overview.html
- $24-Million Grant Funds Creation of Encyclopedia of the Innate Immune System, Jason Socrates Bardi, TSRI News & Views, Vol. 3, Issue 1/, 13/01/2003 - http://www.scripps.edu/newsandviews/e_20030113/grant.html
Code brève
ADIT : 51667

Rédacteur :

Camille Arnaud, deputy-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org - Mireille Guyader, attache-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….