Le NIST finance un nouveau laboratoire de mesures de très grande précision à l’université de Berkeley

, Partager

Une bourse de 11 millions de dollars vient d’être attribuée par le "National Institute of Standards et Technology" à l’Université de Berkley. Elle sera utilisée afin de construire un laboratoire de très haute précision dans le but d’accueillir le département d’astronomie et une partie du département de physique. Le nouveau centre sera nommé le Center for Integrated precision and Quantum Measurement (CIPQM).

Mark Richards, le doyen [1] espère que le projet commencera en 2010 : "La construction du nouveau bâtiment est l’une des hautes priorités du campus". Le département de physique a depuis longtemps besoin d’un nouvel espace isolé du bruit et des vibrations. Dans le Birge Hall, les physiciens ont souvent eu recours à des expériences au milieu de la nuit quand les vibrations du sol provenant des camions et des animaux étaient les plus faibles. Parfois même ils ont été contraints de reporter les expériences le samedi ou le dimanche ou pendant les vacances pour pouvoir couper la ventilation et réduire les vibrations.

"Il est crucial de limiter au maximum le bruit, les vibrations et les interférences électromagnétiques car nous essayons de mesurer de très faibles signaux" explique Michael Crommie professeur de Physique et directeur du CIPQM. "S’il y a trop de bruit, les mesures et la science que nous essayons d’étudier seront faussées. J’utilise pour mes mesures une aiguille en métal très fine pour sonder chaque atome et chaque molécule individuellement et j’ai besoin de garder l’aiguille très stable. Si elle bouge ne serait ce que d’une petite fraction d’un diamètre d’un atome, ma mesure est complètement fausse. Si la pièce vibre alors mon aiguille vibre aussi".

D’autres chercheurs utilisent des tables équipées de laser avec des miroirs alignés de façon très précise. Pour ce type de mesure, aligner parfaitement les miroirs, c’est-à-dire de l’ordre d’une fraction de longueur d’onde de la lumière, est essentiel. Si les miroirs tremblent les mesures sont impossibles.

En contre partie de la bourse attribuée, UC Berkley’s s’engage à conduire plusieurs recherches au CIPQM sur : l’application du microscope à résolution atomique pour observer les processus à l’échelle nanométrique ; la nano mécanique quantique , une discipline émergente se concentrant sur la mesure et le contrôle des propriétés mécaniques dans les nano structures ; l’interférométrie et les atomes froids, avec des applications pour la recherche fondamentale, pour les gyroscopes à très grande précision et les détecteurs de champ gravitationnel ; la conception de magnétomètres de très grande précision avec des applications en physique notamment pour mesurer les champs magnétiques terrestres, et dans le médical ; et sur la métrologie optique à l’échelle nanométrique.

Les 1000 mètres carrés d’espace qui comprendront entre 10 et 15 modules de recherche hébergeront des chercheurs impliqués dans une grande variété de disciplines incluant la physique, l’électronique, la chimie et la biologie.

[1] Dean of the mathematical and physical sciences in the College of Letters and Science

Source :

"NIST funds new high-precision, quantum measurement lab" : Robert Sanders - 11/25/2008 - http://www.berkeley.edu/news/media/releases/2008/11/25_campbell.shtml

Pour en savoir plus, contacts :

Le site du NIST : http://www.nist.gov/
Code brève
ADIT : 56990

Rédacteur :

Arnaud Souillé ; deputy-stic.mst@consulfrance-sanfrancisco.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….