Le P4P : un protocole pour rendre le peer-to-peer plus efficace

, Partager

Les tests préliminaires d’une nouvelle stratégie de gestion du trafic peer-to-peer baptisée P4P (Provider Portal for Application P2P) ont mis en évidence l’efficacité du modèle pour l’amélioration des temps de téléchargements côté utilisateurs et la réduction des coûts de bande passante côté fournisseurs d’accès à Internet.

Le partage de fichiers via des réseaux de P2P a explosé au cours de la dernière décennie grâce à l’augmentation des débits et la demande croissante pour de gros volumes de données. Le partage de fichiers représente désormais 70 pourcents du trafic sur le réseau et certains FAI éprouvent des difficultés pour faire face à cette charge croissante. Comcast a ainsi été rappelé à l’ordre par la Federal Communications Commission pour avoir essayé de brider le trafic P2P sur son réseau. Le protocole P4P permettrait de réduire le trafic d’échanges de fichiers en alimentant les serveurs trackers localisant les fichiers partagés avec les caractéristiques topologiques des réseaux des différents FAI afin de répartir plus efficacement la distribution des charges sur le réseau en connectant les ordinateurs les plus proches.

Le groupe de travail P4P regroupe différents acteurs (parmi lesquels Verizon, Comcast, BitTorrent, Cisco Systems, Yale University, et Washington University) cherchant à développer et améliorer de nouvelles technologies permettant de rendre le P2P plus efficace. Les tests à petite échelle menés récemment par Yale, Pando, Verizon et Telefonica révèlent une diminution des distances parcourues par les données sur les réseaux P2P de 1600 à 260 km et une réduction du nombre moyen de connexions nécessaires de 5,5 à 0,69.

Le P4P a cependant encore quelques obstacles à appréhender. Le protocole repose sur le calcul et la mise à disposition par les FAI des "p-distances" décrivant leurs réseaux et indiquant aux serveurs trackers la meilleure façon de connecter les clients. Des questions juridiques sont également en jeu du fait de la présence de nombreux fichiers violant les droits d’auteur sur les réseaux P2P. Les FAI souhaitent en effet s’assurer que leur coopération avec les réseaux d’échange de fichiers ne les rendront pas responsables des contenus.

Source :


- Supercharged File Sharing, 15 Décembre 2008 - http://www.technologyreview.com/communications/21830/page1/
- BitTorrent and Oversi Team to Deliver a P2P Solution for ISPs, 9 Décembre 2008 - http://businessvoip.tmcnet.com/topics/trends/articles/47072-bittorrent-oversi-team-deliver-p2p-solution-isps.htm
- IETF wants to improve the routing of P2P data traffic, 26 Novembre 2008 - http://www.heise.de/english/newsticker/news/119460

Pour en savoir plus, contacts :

Présentation du P4P working group : http://www.cs.yale.edu/homes/yong/p4p/p4pwg.html
Code brève
ADIT : 57061

Rédacteur :

Franz Delpont deputy-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….